Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Assistantes maternelles et chômage

24 juillet 2015

ASSISTANTES MATERNELLES

La crise financière et l’augmentation du chômage en France touche notamment les assistantes maternelles. Ces dernières, tributaires du chômage qui touche les familles, doivent sans cesse s’adapter aux demandes des parents. Alors comment préserver l’emploi des assistantes maternelles tout en ajustant leur offre d’accueil ?

En 2014, face à une situation économique instable en France, de nombreux salariés ont perdu leur emploi. Disponibles pour s’occuper de leurs enfants, les parents ont été de plus en plus nombreux à ne plus solliciter les compétences des assistantes maternelles, détruisant ainsi de nombreux emplois. Certaines d’entre elles, motivées par la précarité financière, quitte même la profession. Les secteurs les plus touchés concernent Paris et sa région, bien que la situation sur le territoire se soit depuis nettement généralisée, à plus ou moins grande échelle.

Pour les parents ne pouvant s’occuper à plein de temps de leurs enfants, la nécessité d’adaptation des professionnels à leurs besoins d’accueil est plus que jamais présent.
Face à cette situation, l’Etat tente de mettre en place des solutions. Dans la nécessité de préserver les emplois du secteur, le gouvernement a en effet mis en place des aides plus ou moins efficaces. Mais le manque d’aide financière versée aux assistantes maternelles est pointé du doigt. Contrairement aux crèches, soutenue en période de difficultés économique, les assistantes maternelles n’ont cessée de voir leur salaire chûter. De plus, les crèches sont, pour des raisons financières, souvent privilégié des parents «je préfère la crêche, c’est moins cher que les assistantes maternelles»

D’ici 2020, suite aux départ en retraite, une baisse massive du nombre d’assistante maternelle est à prévoir. Le gouvernement entend néanmoins créer 200 000 places d’accueil pour soutenir les familles, dont la moitié chez les assistantes maternelles. Alors, l’entrée en fonction de ces nouvelles assistantes maternelles compensera t-elle le départ de celles qui quitteront leur poste d’ici 2020? Le gouvernement trouvera t-il de nouvelles solutions pour compenser cette baisse?

pour en savoir plus

1115 vues totales, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *