Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Comment obtenir une place en crèche pour les enfants ?

17 septembre 2014

Critères d'attribution pour une place en crèche et dans un établissement d'accueil des jeunes enfants (EAJE)

Contribuer à l’éveil de leurs enfants, développer leur autonomie, s’appuyer sur le professionnalisme du personnel de la petite enfance … la crèche est le mode de garde le plus plébiscité par les Français. A la naissance, 32% des parents déclarent souhaiter mettre leur enfant en crèche. Pourtant, seulement 16% d’entre eux parviennent à les placer dans un établissement d’accueil des jeunes enfants (EAJE). Une étude menée par l’institut National d’Etudes Démographiques (Ined) le 10 septembre dernier apporte des réponses à la question principale que se posent les parents : quels sont les critères pour que mon enfant aille en crèche ?

1er critère : la date de naissance de l’enfant

Les enfants nés dans les 6 premiers mois de l’année ont plus de chance d’obtenir une place en crèche, que ceux nés en fin d’année. Pour quelle raison ? Les commissions d’attribution des municipalités se réunissent au printemps pour pouvoir organiser la rentrée prochaine et favorisent de ce fait les enfants déjà nés.

2ème critère : habiter dans une métropole plutôt qu’en zone rurale

Dans les grandes métropoles, le nombre de places dans les EAJE est proportionnellement plus important. Ainsi, on estime qu’à Paris, les places en crèche couvrent 38% des enfants de moins de 3 ans. A l’inverse, dans les villes et communes de plus petite taille, le nombre de places est considérablement réduit. En effet, le coût d’une place a doublé en 10 ans et est donc plus difficilement supportable par les petites communes.

3ème critère : être jeune mère ou mère demandeuse d’emploi

Selon Anne Solza, co-auteure de l’étude de l’Ined, il y a une « volonté d’aider les mères les plus susceptibles de décrocher du marché du travail », c’est-à-dire les mères demandeuses d’emploi ou les jeunes mamans entre 20 et 25 ans au moment de la naissance de leur enfant.
Les mères célibataires et actives ne sont pas avantagées, sauf si elles doivent faire face à une situation difficile comme la recherche d’un emploi. Et pour cause, seulement 9,7% des enfants admis en crèche sont issus d’une famille monoparentale.
De manière générale, la catégorie sociale et le niveau d’éducation des parents jouent peu dans l’attribution des places en crèche.

Source :
www.lefigaro.fr – Octave Hocher – 13 Septembre 2014

613 vues totales, 2 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *