Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Des crèches pour les intérimaires : Un casse-tête

7 décembre 2016

crèches pour interimaires

La garde d’enfant, lorsqu’on est intérimaire peut parfois se transformer en véritable casse-tête. D’autant plus lorsqu’une opportunité de mission se présente la veille pour le lendemain.

Au second trimestre 2016 on comptait 585 910 intérimaires tous secteurs confondus.

Le Fonds d’Action Sociale du travail temporaire (Fastt) a signé une convention de partenariat avec 5 réseaux de crèches présents sur la région Occitanie : BébéBiz, Babilou, Les petits Chaperons Rouges, People and Baby et Crèche de France. Cette nouvelle collaboration permet à tous les salariés intérimaires de la région de trouver une place dans l’une des quarante crèches de ces réseaux.

Le Fastt (Fonds d’action sociale du travail temporaire) est une association Loi 1901 à but non lucratif créée en 1992 par les partenaires sociaux : les organisations représentatives des salariés intérimaires.

En 2013, un système expérimental de crèches d’urgence en Bretagne, à destination des intérimaires avait été mis en place. Cinq micro crèches situées en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes-d’Armor accueillaient les enfants de moins de quatre ans.
Seules conditions exigées pour y accéder: réserver 48 heures à l’avance, être en mission au moment de la garde et ne pas excéder 190 heures par an. Les crèches sont ouvertes de 5h à 22h30 pour coller aux horaires souvent décalés des intérimaires, quand leur coût oscille entre 0,35 euro et 2,75 euros de l’heure.

Ces actions permettent de simplifier la vie des intérimaires. Il s’agit de permettre aux parents de concilier vie parentale et travail. Plus l’absence du marché de l’emploi est longue, plus il devient difficile de se remettre en selle par la suite. Nombreux sont les postulants qui craignent que les « trous » dans leur CV ne fassent mauvaise impression dans leur dossier de candidature, voire les disqualifient pour une mission, un remplacement, un poste.

La difficulté de trouver un mode de garde pour son enfant est une réalité. Il est important de considérer tous les cas de figures. Les intérimaires sont un cas parmi d’autres.

Sources :
www.fastt.org
www.lefigaro.fr

502 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *