Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Evaluer le niveau de stress au travail

28 novembre 2014

Gérer le stress au travail

Le stress est reconnu aujourd’hui comme un risque psychosocial et est de ce fait, un enjeu majeur pour les directrices et directeurs de crèche.
Selon la psychologue Marie-Claude Lamarche, nous sommes quotidiennement confrontés à une cinquantaine de situations stressantes : travail urgent à terminer, enfant qui pleure … chacun réagit différemment face au stress.
En effet, les réactions peuvent aller de la dépression ou de la démobilisation au surinvestissement dans le travail. Découvrez comment repérer les premiers symptômes du stress et les clés pour y remédier.

Repérez les premiers symptômes

Les signes sont généralement visibles au moment où vos collaborateurs s’approchent du stade d’épuisement.
Les symptômes peuvent se manifester sous différentes formes :
- physique : prise/perte de poids importante, douleurs et contractures dorsales, maux de tête …
- psychique : déprime voire dépression, irritabilité, fatigue persistante …
Un niveau de stress trop important se manifeste le plus fréquemment par un changement de comportement. De ce fait, soyez particulièrement observateur et apprenez à connaître vos collaborateurs.

Restez vigilant sur les pics d’activité

Soyez très attentif lors d’un pic d’activité ou d’un changement important au sein de votre structure. Certains troubles liés à l’état de stress, comme des retards à répétition, une irritabilité excessive ou encore des bégaiements, se manifestent plus facilement dans ce genre de situation.
N’oubliez pas que le stress est « contagieux ». Pour garder un niveau de stress gérable, restez donc attentif aux besoins de vos collaborateurs et au maintien de conditions de travail favorables à l’épanouissement de vos collaborateurs.

Entamez une conversation sans vous montrer trop intrusif

Souvent, le stress ne prend pas sa source uniquement au niveau professionnel mais également dans le cercle privé. Amorcer un dialogue directement avec votre collaborateur peut être alors perçu comme une indiscrétion, voire une intrusion et aura pour unique réflexe de se protéger.
Vous avez deux manières de procéder :
- vous pouvez aborder la situation en demandant à ses collègues s’ils sont au courant. Plus tôt vous détecterez le problème et plus facile, il sera pour vos collaborateur d’en parler.
- vous pouvez recourir à des intervenants extérieurs comme votre direction des ressources humaines ou encore la médecine du travail.

L’obligation de l’employeur selon la loi

L’employeur a l’obligation, d’après l’article L.4121-1 du Code du Travail, de «garantir l’intégrité physique et mentale de ses collaborateurs [et d’] évaluer les risques, y compris psychosociaux, liés à l’activité de l’entreprise». S’il est prouvé qu’un collaborateur ait souffert d’un stress important dans son milieu professionnel, la responsabilité de l’employeur peut être engagée au civil et ainsi être condamné à payer des dommages et intérêts.
Depuis l’instauration de l’accord national interprofessionnel le 11 janvier 2008, concernant la modernisation du marché du travail, il est prévu la mise en place d’indicateurs de dépistage et de prévention du stress dans le milieu du travail.

Source :
www.capital.fr

694 vues totales, 2 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *