Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Infirmiers(ères) de puériculture : vers une revalorisation des formations?

12 mai 2015

Stethoscope with Text Books

Depuis novembre 2008, le ministère de la santé et de l’enseignement supérieur a pour objectif de modifier les formations du secteur paramédical. A termes, ces modifications permettrons d’inscrire les formations du paramédical dans le dispositif LMD (Licence-Master-Doctorat).

Fin 2012, un premier bilan a été établi par l’Inspection générale des affaires sociales et l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche. Avec un rapport globalement positif, l’ingénierie en faveur des formations et le processus d’intégration dans le dispositif LMD devraient se poursuivre.

Qu’en est-il pour les formations d’infirmières puéricultrices ?

Toutes les formations n’ont pas encore été revisitées. En effet, il existe trois spécialisations pour la profession d’infirmier : anesthésie-réanimation, bloc opératoire et puériculture. Si la formation d’infirmier anesthésie-réanimation a été reconnue au grade master, ce n’est pas le cas pour les deux autres formations.

Actuellement, l’ANPDE et Ceepame, souhaitent une avancée pour les infirmières puéricultrices et reprennent leurs travaux de réingénierie de la formation. Le « combat » ne s’annonce pas pour autant facile. En effet, cela fait plus de 2 ans que les deux associations attendent une feuille de route de la part de la ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, Marisol Touraine. De plus, aucune nouvelle rencontre n’est prévue entre les associations et les services ministériels concernés.

Un des objectifs pour les 2 associations est de faire reconnaître l’importance du rôle et des soins que les infirmières puéricultrices administrent auprès des enfants et des familles.

Sources : Le Cahier de la Puéricultrice, ANPDE, Inspection Générale des Affaires Sociales

558 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *