Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Le danger des tablettes pour la petite enfance

9 octobre 2015

happy family

A l’heure ou la tablette se généralise, aucune génération n’est épargnée. Pour cause, de plus en plus de crèches et d’écoles maternelles n’hésitent pas à en commander pour les enfants qu’elles accueillent. Ceci ne serait pas problématique si l’on était persuadé que leur usage n’avait pas de conséquences néfastes pour la santé physique et mentale de la petite enfance.
En janvier 2013, l’académie des sciences exprimait un avis favorable concernant l’utilisation des tablettes par les jeunes enfants et ce malgré la désapprobation d’une soixantaine de scientifiques.
Cependant, psychologues, orthophonistes, psychiatres, pédiatres, enseignants, bibliothécaires infirmières parents et chercheurs font la même constatation : La tablette cause de sérieux troubles pour l’enfant lorsqu’elle devient le principal outil de stimulation.
Il ressort de leurs observations qu’un usage trop intensif de la tablette a pour effet de :

• retarder l’émergence du langage
De plus en plus d’enfants consultent pour des retards de langage. Et parmi eux, beaucoup ont comme principale source de stimulation un écran. L’interaction verbale, cruciale à cette période de la vie et indispensable à l’acquisition du langage est de ce fait quasi inexistante.

• augmenter les troubles de l’attention
Les tablettes captent fortement l’attention involontaire. En effet, l’image mouvante accompagnée du son fascine, excite l’enfant. Elle vole par conséquent le temps nécessaire au développement d’une sociabilité adaptée et d’une motricité harmonieuse.

• nuire à une socialisation adaptée
Les programmes prétendument « interactifs » ne permettent pas l’échange propre à la communication humaine. Aucune machine ne permet de contact visuel ou de langage adressé à l’enfant. Il sera donc plus perturbé lors de ses premiers rapports humains.

• altérer le développement de la motricité fine et globale
Il est impossible de développer sa motricité si l’on reste continuellement en face de sa tablette. De plus, toutes les surfaces planes sont assimilées à une tablette pour l’enfant qui a grandi avec. Face aux autres objets, il sera souvent désemparé, limité et étonnement maladroit.

• entraver la construction du principe de causalité et des premières notions de temps
Par son action répétée sur des objets réels, l’enfant extrait et intègre des lois physiques essentielles à l’intégration du concept de causalité. Via la tablette certaines lois physiques peuvent être biaisées et les expérimentations de la vie de tous les jours sont impossibles. De la même façon, la notion du temps s’apprend par l’observation d’objets réels, ce qui est impossible avec une tablette.

547 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , ,