Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Les compétences et qualités d’une auxiliaire de puériculture

21 juin 2016

Kinder malen mit Erzieher im Kindergarten

La profession d’auxiliaire de puériculture requiert des qualités humaines intrinsèques au métier et un savoir-faire

 

L’auxiliaire de puériculture occupe une place centrale dans une équipe. La diversité des missions s’oriente autour de la prise en charge de l’enfant dans un quelconque établissement d’accueil (crèche, maternité ou pouponnière) : surveillance de l’enfant, développement de son éveil et accompagnement de son autonomie.

Elle joue un rôle important puisqu’elle est au cœur de la relation entre l’enfant et sa famille, elle développe cette relation de proximité.

Les compétences nécessaires au métier d’auxiliaire de puériculture

 

Le métier d’auxiliaire de puériculture accorde une importance à la place du professionnel, en préservant et développant le lien entre parents et enfants et en maîtrisant sa charge émotionnelle.
Certains établissements proposent des formations afin d’aider les professionnels de santé à prendre du recul tout en gardant leur efficacité auprès des enfants.

Disponibilité et écoute développant la sérénité :

Au sein de l’établissement, l’auxiliaire de puériculture assure l’accueil des enfants qui quittent leur domicile pour passer la journée en structure en créant un lieu de confiance. Effectivement, cette séparation peut-être difficile et douloureuse pour l’enfant mais aussi pour le parent. La professionnelle se doit de se montrer bienveillante, disponible et à l’écoute.

Patience et maitrise de soi, en toutes circonstances :

La patience et la maitrise de soi sont deux qualités à avoir pour exercer ce métier : l’enfant s’exprime souvent par des pleurs, des cris et le volume sonore est rapidement très élevé. L’auxiliaire doit savoir rester calme, être douce mais aussi avoir de la fermeté afin de rassurer l’enfant quand il le faut.

Respect et tolérance envers les familles :

Le mode d’éducation est différent pour chaque famille : diverses origines, confessions religieuses ou habitudes de vie. L’auxiliaire de puériculture se doit d’être compréhensive, tolérante et bien effectuer la transmission d’informations entre l’établissement et les familles.

Empathie pour apporter du soutien aux enfants :

Dans les services hospitaliers ou structures de prise en charge du handicap, la souffrance est un élément difficile à supporter, c’est pour cela qu’elle se doit d’accorder toute son attention à l’enfant en faisant preuve d’empathie.

Adopter une attitude neutre :

Elle doit toujours rester professionnelle et garder son sang-froid dans le cas de situation délicate. Il est primordial de bien maîtriser le côté émotionnel sans céder à la panique.

Le métier d’auxiliaire de puériculture rime avec un accompagnement de l’enfant au quotidien, elle ne peut se reposer sur ses acquis et doit sans cesse renouveler ses capacités.

Source : devenir-auxiliaire-puericulture

2566 vues totales, 7 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , ,

2s réponse à “Les compétences et qualités d’une auxiliaire de puériculture”

  1. Commentaire créé par véro le Aug 5th 2016 at 12 h 05 min: Répondre

    il ne faut pas sous-estimer que cette profession est confrontée à plusieurs risques physiques, biologiques et psychologiques, auxquels on peut apporter une réponse par des mesures de prévention : La prévention des risques des métiers de la puériculture et de la petite enfance : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=346

    • Commentaire créé par Crèchemploi le Aug 8th 2016 at 8 h 44 min: Répondre

      Merci pour ce complément d’informations, bonne journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *