Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Les hommes dans la petite enfance : invisibilité sociale et surexposition professionnelle

22 mai 2014

De nos jours, l’insertion professionnelle des hommes dans le monde de la petite enfance reste encore minime. La présence de ces derniers dans ce secteur est faible : entre 1,3% et 1,5% dans le domaine de l’accueil et de l’éducation des jeunes enfants, et 3% dans les structures collectives (lieux d’accueil de jeunes enfants et écoles maternelles).

Quelques milliers se sont lancés dans ces métiers : puériculteurs, EJE, auxiliaires de puériculture, assistants maternels, animateurs, professeurs des écoles en maternelle, mais ils restent néanmoins « invisibles » ou sous-représentés.

En revanche, lorsqu’un homme rentre dans une équipe, il est alors surexposé et remarqué car sa présence semble « rare » dans ces métiers.

Par ailleurs, la présence d’un homme dans ces métiers peut parfois soulever quelques interrogations et préoccupations de la part des parents. En effet, l’instinct « maternel » de la femme est inné, alors que celui de l’homme est moins important, voire qualifié d’inexistant. Certains parents peuvent éprouver quelques réticences dans la mesure où il semble moins « normal » qu’un homme s’occupe de jeunes enfants.

Cette invisibilité sociale et surexposition professionnelle renvoie à une image « d’anormalité » véhiculée par les parents.

Une des solutions vis-à-vis de cet écart de reconnaissance entre les hommes et les femmes dans les métiers de la petite enfance serait de permettre aux hommes une évolution de carrière plus rapide, qui les encouragerait à « passer le cap » et se tourner vers les métiers de la petite enfance.

La mixité des métiers est une des priorités du ministère du droit des femmes pour le reste de l’année 2014.

Consultez l’article sur la plateforme d’actions pour la mixité des métiers lancée le 6 mars 2014

Consultez l’article de Mediapart

588 vues totales, 2 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *