Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

L’évolution des modes de garde des enfants, en France

9 mars 2016

Mother and baby with phone.

Parmi les droits essentiels des femmes, celui de travailler compte comme un incontournable. Pour cela, une grande question est toujours brûlante : comment faire garder ses enfants ?

Historiquement, les enfants font depuis longtemps l’objet d’une garde : Pour les moins riches, l’enfant est confié à des voisins ou enfants plus âgés que lui ; et pour les plus riches ce sont les nourrices ou « gardeuses » qui s’en occupent. Le concept de crèche apparait au XIXème siècle : elle a pour but d’aider les femmes ouvrières et enceintes en créant des structures d’accueil car toutes les familles ne pouvaient se permettre de payer une nourrice. Par la suite, l’école primaire et l’école professionnelle font leur apparition. Toutefois, il n’existe pas encore de structure dédiée aux 0-2 ans.

Au XXème siècle, la problématique de garde s’accentue : de nombreuses femmes sont obligées de travailler, souvent dans les usines ou en assistant leur mari (artisan ou partit commerçant) . Les enfants sont alors soit laissés à eux-mêmes, soit placés en garderie sans projet éducatif.
Terminé cette époque là ! La crèche prend une ampleur différente dans les années 1940 avec l’apparition de nombreux postes si prisés aujourd’hui (infirmière puéricultrice, auxiliaire de puériculture…) et s’occupe aussi des bébés de 0 à 2 ans.

A la fin des années 1980, la valeur d’une relation affective est privilégiée entre mère et enfant. D’autant plus avec l’introduction de la communication au sein de la famille mais aussi avec les différents postes dédiés à la petite enfance ; favorisant l’adaptation des enfants dans la société.

En 2011, près de 3000 établissements d’accueil collectifs offraient plus de 120 000 places en Île-de-France, parmi eux : les crèches collectives, structures multi-accueil et crèches parentales. En moyenne ces établissements ont une capacité de 33 places. On note l’insuffisance de l’offre de places d’accueil malgré une forte progression.

De ce fait, en découle la garde à domicile, qui se développe de plus en plus soit par le biais d’un salarié à domicile ou par une assistante maternelle (en moyenne en région Île-de-France, les assistantes maternelle offraient 17 places pour 100 enfants en 2010).

Le rôle des parents est indéniable avec des sollicitations continues lors des périodes de garde en crèche : faciliter la tendresse, l’émerveillement, la sérénité et l’harmonie sont les mots d’ordre actuels. Le suivi entre la personne en charge du mode de garde et les parents s’est étroitement rapproché pour le grand bonheur des enfants.

Laisser son enfant en liberté n’est plus d’actualité, les parents sont devenus maintenant irremplaçables que ce soit lors de garde à domicile ou par des établissements d’accueil, et le resteront à jamais !

Sources : www.serpsy.org et www.caf.fr

Si vous souhaitez réagir et interagir avec notre communauté, cliquez ici afin de rejoindre notre forum

549 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *