Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Rapprocher les auxiliaires de puériculture et les puéricultrices dès leur formation

24 septembre 2014

Professionnels de la petite enfance - les auxiliaires de puériculture et les puéricultrices amenées à travailler ensemble

A Rennes, l’école de puéricultrices du CHU de Rennes et l’Ifap Croix Rouge ont mis en place un projet destiné à encourager la collaboration entre les élèves auxiliaires de puériculture et les étudiant(e)s puériculteur(trice)s. L’objectif de ce projet est de favoriser leur coopération, une fois qu’elles seront diplômées et qu’elles exerceront leur activité.

L’importance de la collaboration

Le Code de la Santé Publique (CSP) qui régit en partie les métiers d’infirmière et de puéricultrice précise dans l’article R4311-3 que celles-ci « peu[ven]t assurer les soins qui relèvent de son rôle propre avec la collaboration d’aides-soignants, d’auxiliaires de puériculture ou d’aides médico-psychologiques, qu’elle encadre et dans les limites de la qualification reconnue à ces derniers du fait de leur formation ».

D’ autre part, l’arrêté du 16 janvier 2006 concernant le Diplôme d’ Etat d’auxiliaire de puériculture stipule que « l’auxiliaire dispense dans le cadre du rôle propre de la puéricultrice ou de l’infirmier en collaboration avec lui et sous sa responsabilité des soins et réalise des activités d’éveil et d’éducation pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de l’enfant ». Dans un tel cadre, la collaboration et la coopération des auxiliaires de puériculture et des puéricultrices semblent indispensables pour le bon fonctionnement des structures et une bonne prise en charge de la petite enfance.

Le déroulement du projet

Le projet tourne autour de la découverte du métier de l’autre. Cela permet en effet de mieux appréhender les missions et difficultés des auxiliaires de puériculture et des puéricultrices et ainsi de mieux se comprendre.
Cet échange a lieu sur 1 journée :
- au milieu de la formation, après 3 stages pour les auxiliaires de puériculture
- au début de la formation pour les puéricultrices

Suite à cette journée, les étudiants et étudiantes se répartissent en groupes, qui mélangent auxiliaires de puériculture et puéricultrices. Chaque groupe travaille sur l’un des 6 thèmes proposés :
- la période d’adaptation en crèche
- l’accueil aux urgences
- la place des parents
- l’évaluation et la prévention de la douleur
- la distribution de médicaments
- la promotion de son métier
Les travaux sont ensuite présentés devant les 2 promotions et les équipes pédagogiques.

Quels sont les premières retombées ?

Les premières promotions partagent unanimement leur enthousiasme sur le projet. Les élèves ont apprécié se glisser dans la peau de l’autre, pour mieux découvrir les compétences et les responsabilités des professions. Les auxiliaires de puériculture ont notamment été surprises de découvrir le respect et le regard valorisant que peuvent leur porter les puéricultrices (ce qui, parfois, peut être en décalage avec leur ressenti dans leur vie professionnelle).

Quel avenir pour ce projet de collaboration ?

Le projet de collaboration entre les auxiliaires de puériculture et les puéricultrices est reconduit chaque année avec un formateur référent par école. Avec un tel succès, la véritable question qui se pose réellement aujourd’hui est de savoir si, ce projet aura l’effet escompté sur les relations professionnelles entre les auxiliaires de puériculture et les puéricultrices …

Source :
Cahiers de la Puéricultrice n° 279 – Août / Septembre 2014

767 vues totales, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *