7 raisons de limiter les jouets pour stimuler la créativité des enfants

15 mars 2019

teddy-bear-2855982_960_720

Réduire le nombre de jouets serait bénéfique pour les enfants.

Des chercheurs allemands ont constaté que la dépendance des enfants aux adultes proviendrait des habitudes acquises pendant l’enfance. Selon eux, les jouets seraient un « moyen d’échapper » aux difficultés et aux émotions. En les supprimant, les enfant seraient plus enclins à développer de l’empathie, de la créativité, une capacité à résoudre leurs problèmes et à acquérir un esprit critique.

La première crèche sans jouets a vu le jour en 1992. Au départ, les enfants ont été quelque peu désorientés. Puis, ils ont rapidement commencé à créer des activités, à mener des excursions dehors et à mettre en place des jeux de rôles et des projets de construction. Ils ont notamment appris à échanger, à partager leurs idées et à réfléchir ensemble.

Cette expérience de trois mois a révélé que les enfants sans jouets étaient plus créatifs, plus équilibrés et plus confiants en leurs capacités. Cela leur a permis de s’affirmer et de mettre en commun leurs compétences et celles de leurs camarades.

Selon les allemands, les enfants n’auraient besoin d’aucun jouet.
D’autres études réalisées dans d’autres pays tels que les Etats-Unis ont conclu à des résultats similaires : la pénurie de jouets entraîne la créativité.
Ainsi, les crèches allemandes limitent leur nombre de jouets afin de réduire les comportements de dépendance.
En effet, il semblerait que les enfants possédant le plus de jouets sont souvent ceux qui en réclament plus encore.

7 raisons de limiter les jouets :

1.  L’enfant sera sociable, plus ouvert au dialogue et il prendra du plaisir à discuter avec les autres.

2. Il sera plus sensible à l’art, aux activités manuelles, à la lecture, à l’écriture, au dessin et à la peinture. Il appréciera plus les beautés du monde et de la nature. Il cherchera à fabriquer et créer des choses pour se divertir.

3. Il apprendra la persévérance et la patience : avoir beaucoup de jouets l’incite à abandonner quand il rencontre des difficultés pour choisir un autre jouet plus facile.

4. Il prendra plus soin des choses : quand un jouet se casse, il se dit que ce n’est pas grave car il en a d’autres. S’il en a moins, il fera plus attention à les préserver pour qu’ils durent le plus longtemps possible.

5. Il apprendra le partage : moins des enfants ont de jouets, plus ils sont contraints d’apprendre à partager et à coopérer avec les autres.

6. Son attention sera développée : il profitera mieux du jeu auquel il joue. En effet, il se lassera plus vite et aura du mal à se concentrer sur un jeu en particulier s’il voit d’autres jouets à côté.

7. Enfin, moins il y a de jouets, moins il y a de désordre. L’habitat est plus sain, plus reposant, et l’esprit moins encombré pour laisser place à la créativité.

Voici quelques astuces pour limiter les jouets :

- la règle des 20 jouets : demandez aux enfants de choisir 20 jouets. Ils ne pourront jouer qu’avec ces jouets-là, ils les apprécieront davantage, réduiront l’encombrement et stimuleront leur créativité. Faîtes-les choisir un certain nombre de jouets et renouvelez chaque semaine.

- explorez la nature, récupérez des bouts de bois, des feuilles, des pommes de pin… et laissez leur imagination travailler.

- utilisez du matériel de récupération, des objets du quotidien à recycler tels que des bouteilles en plastique, des boîtes en carton, du coton, du tissu… Ils peuvent fabriquer des cabanes ou objets en carton, transformer les bouteilles en plastique en instruments de musique en les remplissant de pâtes, de graines, de cailloux…

- créez des histoires avec eux : laissez-les choisir les personnages, les lieux, les époques, les événements…

- bavardez avec eux et demandez-leur ce qu’ils feraient s’ils avaient des pouvoirs magiques, ou encore : « Imagine, si tout le monde mesurait 10 centimètres, 4 mètres… » ou « si les animaux pouvaient parler la langue des humains », « si la pluie était rose » …

- laissez à leur disposition de la pâte à modeler, des feuilles et de quoi dessiner, des stickers, des gommettes, des ardoises et des craies.

Privilégiez des jouets ou objets stimulant la créativité et proposant plusieurs utilisations :

- des livres encourageant la créativité tels que des coloriages inachevés à terminer (à dessiner et à colorier), des livres possédant plusieurs alternatives (selon le chemin choisi, le cours de l’histoire change), ou des livres sans images pour permettre aux enfants de développer leur imagination

- les jeux de construction en bois

- la pâte à sel ou de la pâte à modeler pour créer des formes et des figurines

- de vieux vêtements en guise de déguisements pour inventer des histoires et des personnages : des chemises, des chapeaux, des sacs, accessoires ou tous types d’habits qui ne sont plus portés

 

N’hésitez pas à compléter la liste et à partager vos idées !

Vous avez ou allez mettre ce genre de projet en place au sein de votre crèche ? Faîtes part de votre expérience aux autres professionnels de la petite enfance.

 

Sources : Lesapprentisparents.fr, Bebeenherbe.fr, jaimejeduque.com.

 

 

 

 

 

241 vues totales, 2 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo