Accueillir des animaux en crèche : comment les recevoir et quels avantages pour les enfants ?

28 avril 2022

A_girl_and_her_dog

Accueillir des animaux en crèche : comment les recevoir et quels avantages pour les enfants ? 

Grâce aux contes, aux dessins animés ou encore aux doudous, les animaux sont omniprésents dans la vie des enfants dès leur naissance, d’ailleurs, près d’un foyer sur deux possède au moins un animal de compagnie.

 

Pourquoi accueillir des animaux au sein de sa crèche ?

L’accueil d’animaux au sein de structures d’accueil de jeunes enfants offre de nombreuses vertus et permet d’atteindre des objectifs pédagogiques importants :

-          Sensibiliser les enfants à la nature et à l’environnement.

-          Développer l’éveil sensoriel en favorisant la proximité avec l’animal.

-          Permettre aux enfants d’avoir de nouvelles expériences enrichissantes.

-          Stimuler le développement psychomoteur des enfants.

-          Associer l’expérience de découverte des animaux à une activité positive et agréable.

 

Des effets bénéfiques sur les enfants

Les interactions avec des animaux facilitent le développement socio-émotionnel et les capacités cognitives. Dans les salles de classe par exemple, avoir un poisson rouge, un lapin, un hamster ou même un terrarium avec des insectes, est une pratique de plus en plus courante. Au sein d’un environnement éducatif comme une crèche, la présence d’un animal génère de l’amusement et permet l’organisation d’expériences pédagogiques qui contribuent à augmenter le bien-être psychologique des enfants. Tout cela favoriserait une attitude plus positive envers l’apprentissage, améliorerait les relations entre les enfants ainsi que l’intégration sociale et diminuerait l’agressivité et l’hyperactivité.

Par exemple, en prenant le temps d’observer le rythme d’évolution d’un poisson dans un aquarium, l’enfant trouve du réconfort. Il se sentira apaisé et sécurisé. L’oiseau dans une volière, retient également l’attention de l’enfant par ses couleurs et par ses chants mélodieux.

Il y a également les animaux qui tolèrent les contacts corporels comme les tortues. Elles mettent en mouvement les enfants et suscitent les comportements explorateurs et le contact. La lenteur de déplacement de la tortue permet aux enfants de la suivre, et de plus celle-ci ne représente aucun risque pour eux. Elle a peu d’exigences alimentaires et ne demande pas beaucoup de soins. Les lapins font également partie de cette catégorie, ils possèdent en effet beaucoup de qualités physiques et comportementales qui symbolisent la douceur, la gentillesse, l’innocence, la câlinerie, l’affection, la tendresse ou la confiance.

Arrivé à l’âge de 3 – 4 ans, l’enfant a suffisamment développé son habileté et il maîtrise mieux ses émotions. Aux contacts des animaux, il étend sa gamme de compétences et son comportement par le savoir-être et savoir-faire, sa capacité de communication ainsi que la construction de son imaginaire et de sa créativité. Les interactions se déroulent alors sans risques pour l’animal et sans risque physique ou affectif pour l’enfant.

 

Comment faire pour qu’un moment d’échange avec des animaux se passe bien ?

En crèche, un professionnel doit toujours accompagner les enfants lors des contacts avec les animaux. Les bambins vont apprendre comment se comporter avec eux car un animal d’ordinaire calme peut se montrer menaçant face à un environnement bruyant et stressant. Pour éviter les accidents, il est donc nécessaire de sensibiliser les plus jeunes en mettant en place des activités permettant de les conscientiser face aux risques liés aux animaux. Il ne faut bien sûr jamais laisser un enfant seul avec un animal, et anticiper les démarches à entreprendre avec un enfant qui a peur.

Il faut veiller à éviter les situations d’inconfort ou de maltraitance et toujours avoir en tête de sensibiliser les enfants au bien-être de l’animal, dans un souci de prévention des accidents comme des morsures par exemple. Si l’on fait appel à une structure spécialisée pour amener des animaux au sein de la crèche, il faut bien s’assurer que ces derniers ont un suivi hygiénique et sanitaire et sont donc propres et en bonne santé.

On privilégiera les petits groupes d’enfants, quitte à ce qu’ils se succèdent dans la journée pour des sessions relativement courtes dans un premier temps. Les enfants doivent être accompagnés à la fois d’une professionnelle de la crèche ainsi que de la personne en charge des animaux. Il est conseillé également de prendre quelques notes sur la rencontre, afin de pourvoir communiquer aux parents les réactions de leurs enfants vis-à-vis des animaux.

 

Adopter un animal au sein d’une crèche, c’est possible !

Aujourd’hui, certaines structures d’accueil comme des crèches ou des Unités d’Accueil Pour Ecoliers (UAPE), ont décidé d’adopter temporairement ou définitivement des animaux afin de développer le contact avec les enfants. Cependant, accueillir un animal de façon permanente demande beaucoup de temps et d’attention. Il faut prendre en compte des points importants comme l’espace, le coût et l’implication nécessaires de toute l’équipe.

Les professionnels de crèche doivent avoir une bonne connaissance de l’animal présent et il faut choisir soigneusement ce nouveau pensionnaire pour qu’il puisse correspondre à ce que l’on souhaite mettre en place avec des enfants, la structure d’accueil doit respecter l’espace nécessaire, les installations et les soins à lui donner pour respecter la vie de l’animal. Un entretien avec les parents est également nécessaire pour décider des éventuelles mesures à prendre pour le bien de leurs enfants comme par exemple en cas d’allergie. Suite à cela, il faudra élaborer un plan des procédures à suivre en cas d’événements qui pourraient survenir comme les morsures, la maladie ou le décès.

Si vous n’avez pas la possibilité d’accueillir des animaux de manière permanente, vous pouvez les faire venir à vous ! Il existe en effet des fermes pédagogiques qui se déplacent dans les crèches et organisent des spectacles et des activités adaptées aux enfants. Cela permet de faire découvrir des animaux impossibles à héberger en temps normal comme des chèvres, des agneaux ou des porcelets. Si cette option parait également trop compliquée à mettre en place, il existe des fermes qui accueillent des publics de crèche, permettant ainsi le temps d’une journée d’offrir une expérience enrichissante aux tout petits.

 

Ce que dit la loi concernant les animaux en crèche :

Les activités avec des animaux dans le cadre des accueils collectifs de mineurs peuvent présenter de nombreux intérêts pour les enfants, dès lors qu’elles s’inscrivent dans un projet pédagogique.

Il n’y a pas de réglementation spécifique aux animaux dans les accueils collectifs de mineurs. Il convient en premier lieu d’appliquer des règles de bon sens ainsi que les obligations propres à la catégorie de l’animal. La présence d’animaux dans un Etablissement d’Accueil de Jeunes Enfants (EAJE), qui permet aux jeunes enfants de faire des découvertes, doit rester compatible avec les exigences d’hygiène requises par la Protection Maternelle Infantile (PMI).

Des spécificités réglementaires s’appliquent cependant en fonction des espèces, dont vous trouverez le détail ici.

 

Sources : CairnLe Parisiensolidarité santésACMVal de MarneMémoireFerme pédagogique de Pontoise -

7567 vues totales, 8 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial