Chronique d’Hébébulles : le travail en EAJE.

8 août 2019

le travail en EAJE

Je suis une professionnelle de la petite enfance et je suis assise au sol au milieu des enfants, avec eux, sur les tapis. Je reste là et je ne fais « rien ».

Si deux enfants commencent à se disputer un jouet, je ne vais pas intervenir tout de suite.
Si un bébé veut un hochet mais que pour l’attraper il doit tenter de se retourner, je ne vais pas l’aider tout de suite.
Si un enfant me dit ne rien vouloir faire, je ne vais pas lui énoncer 1001 propositions.

Ce matin comme chaque matin, certains parents me diront en me confiant leur enfant « Amusez-vous bien ! Ça doit être sympa de jouer toute la journée ! ».
D’autres me chuchoteront sur un ton complice « Oh je resterai bien avec vous, je n’ai pas envie d’aller bosser aujourd’hui !».

Mais qu’est ce que le travail en EAJE ? Pour certains je ne suis qu’une jeune femme assise au sol au milieu des enfants, peut-être parce que je ne sais pas quoi faire, peut-être parce que je n’ai pas envie de travailler, peut-être parce que c’est finalement ça « accompagner des enfants » : jeter un coup d’œil et attendre que la journée se passe.

Mais il faut que je vous dise : même assise au sol, je travaille.

Un véritable métier. 

Et si nous échangions nos paires de lunettes le temps d’un instant ? Votre vision de parent contre ma vision de professionnelle, juste quelques minutes. Juste le temps pour moi de comprendre certaines de vos remarques et d’y répondre de façon adaptée. Juste le temps pour vous de vous rendre compte que derrière mes actes anodins se cachent mes réflexions, mes convictions et ma posture professionnelle.

Lorsque je suis assise au sol au milieu des enfants, je ne fais pas « rien ». J’observe leurs comportements. Je prends des notes mentales quant à leur développement global. Je suis un adulte phare qui leur permet de se sentir assez sécures pour se laisser aller dans l’imaginaire. Je suis garante de leur sécurité. Je regarde leurs centres d’intérêts pour leur proposer plus tard des actions éducatives adaptées dans lesquelles ils prendront du plaisir. Je veille à leur bien-être physique et psychique. Je suis disponible s’ils ont envie de jouer avec moi.

Lorsque vous me voyez ne « rien faire » de concret, je ne suis pas tire-au-flanc.
Lorsque vous me voyez jouer, je ne fais pas « mumuse » pour passer le temps.
En réalité, j’observe ou je fais le clown parce que j’accompagne ces enfants d’aujourd’hui à être des adultes de demain.

Laissez-moi être une professionnelle de la petite enfance assise au sol au milieu des enfants.

Article rédigé par Hebebulles :

MULLER Justine

Éducatrice libérale “Hébébulles”

Blogueuse parentale

1297 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial