Comment gérer les épidémies en crèche ?

8 juillet 2019

épidémie crèche

En établissement d’accueil des jeunes enfants, les tous petits sont les plus vulnérables face aux maladies. Leur système immunitaire étant en pleine consolidation, le respect des règles d’hygiène est alors primordiale pour les protéger.

Lorsqu’un enfant tombe malade, cela peut rapidement provoquer une épidémie au sein de la structure, mais plusieurs automatismes sont adoptés  afin d’empêcher la transmission du virus.

Découvrez les meilleures pratiques employées par les professionnels de crèche :

-       Limiter la propagation des maladies grâce aux mesures d’hygiène.

Pour prévenir la contagion, la règle incontournable à adopter est un lavage fréquent des mains. En effet, les virus responsables d’infections (rhumes, bronchiolites…) se transmettent essentiellement par ce contact.

Cette première mesure d’hygiène concerne aussi bien les enfants que les professionnels et celle-ci doit s’effectuer plusieurs fois par jour, à l’aide d’un savon liquide ou d’une solution hydro-alcoolique.

Pour se sécher les mains, les torchons sont à proscrire car ils peuvent contenir de multiples bactéries. Il faudra donc plutôt privilégier les mouchoirs en papier.

-       Prévenir les infections passe également par une propreté irréprochable des locaux.

Tout ce qui est utilisé par les enfants (jouets, peluches…) doit être nettoyé le plus régulièrement possible. C’est aussi le cas pour le linge individuel (bavoirs, serviettes…) qui peut développer certains germes.

De plus, la pièce destinée aux changes devra être désinfectée après chaque passage.

Lorsqu’un professionnel de la petite enfance est également touché par une maladie, il est recommandé de porter une masque chirurgical (disponible en pharmacie) afin d’éviter la diffusion des microbes. Car en effet, en cas de toux ou d’éternuements, des particules infectieuses contaminent l’air de la pièce.

Pour lutter contre cela, il faut penser à bien aérer les différentes pièces de l’établissement afin d’y renouveler l’air et lorsqu’un enfant tombe malade, informer le personnel de la collectivité ainsi que les parents des autres enfants.

-       Sensibiliser les parents sur les risques encourus.

Dès les premiers symptômes d’une maladie, les parents doivent alerter les professionnels de crèche pour qu’ils puissent agir en conséquence et ainsi déployer certains moyens préventifs. Si l’information n’est pas transmise à temps, le risque de propagation est alors plus élevé. Il est préférable pour les parents, s’ils ont la possibilité, de garder l’enfant à la maison pendant la période de convalescence.

Le saviez-vous ? L’éviction de la collectivité est une obligation réglementaire pour certaines pathologies. Découvrez-ci dessous quelles sont les concernées :

  • L’angine à streptocoque
  • La coqueluche
  • L’hépatite A
  • L’impétigo (lorsque les lésions sont étendues)
  • Les infections invasives à méningocoque
  • Les oreillons
  • La rougeole
  • La scarlatine
  • La tuberculose
  • La gastro-entérite à Escherichia coli
  • La gastro-entérite à Shigelles

 

Sources :

Site Ameli

www.accompagnant-educatif.com

2773 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial