Comment se développe le cerveau du petit enfant ?

24 mars 2020

Comment se developpe le cerveau du petit enfant ?

 

« Le cerveau humain est composé de 100 milliards de neurones (cellules nerveuses) et de 10000 milliards de synapses (régions de contacts entre les neurones). Il se révèle être la forme de matière organisée la plus complexe de l’univers… » Dr Catherine Gueguen, Pour une enfance heureuse. Editions Pocket

 

Les neurosciences modernes confirment que le cerveau du petit enfant se développe au fur et à mesure qu’il grandit, et cette maturation se construit en lien avec toutes ses expériences relationnelles de base.

En effet, d’après James Curley, professeur en psychologie de l’université Columbia à New-York, les expériences que vit l’enfant agissent profondément sur lui et peuvent modifier le développement de son cerveau.

En 2001, Michaël Meaney, professeur à l’université McGill au Canada, spécialisé dans les recherches sur le stress et les soins maternels, a révélé que le maternage dans les premiers jours de vie, et les semaines et mois qui suivent, favorise le développement neuronal et le bon développement des fonctions cognitives (connaissance, mémoire, langage, raisonnement, attention…).

Comment se developpe le cerveau du petit enfant ?Et en 2008, une recherche hollandaise a permis de découvrir que des petits rats bien maternés, bien cajolés par leur mère, ont, dans leur hippocampe (partie du cerveau), des neurones fleurissants avec une arborisation riche, une augmentation de la longueur de leurs dendrites (parties du neurone) et de la densité de leurs synapses, contrairement aux rats peu maternés.

L’immaturité du cerveau de l’enfant, du fait d’un développement progressif et continu, explique les comportements déroutants du petit enfant. Quand les parents et les professionnel(le)s connaissent les raisons de ces comportements, liées au cerveau, ils/elles comprennent mieux l’enfant, peuvent répondre de manière plus adaptée et lui permettre ainsi de grandir dans un environnement affectif indispensable à son bon développement, tant au niveau de l’intelligence émotionnelle et sociale (relation, empathie…), que de ses capacités globales (attention, écoute, intérêt…).

Toutes ces recherches ont permis de démontrer ceci : le lien, le portage, une relation d’attachement, une connexion bienveillante avec l’adulte qui s’occupe du nourrisson, que ce soit la mère, le père, l’assistante maternelle, le/la professionnel(le) de crèche, permettent au cerveau de ce tout petit de maturer, de se développer au mieux pour qu’il puisse grandir sereinement et joyeusement.

Dans les structures d’accueil des petits, bien souvent le personnel n’est pas assez nombreux et il peut être difficile de créer une relation personnalisée avec l’enfant quand il en ressent besoin, malgré la très bonne volonté des professionnel(le)s.

Comment se developpe le cerveau du petit enfant ?De plus, souvent, la formation initiale n’aborde pas le développement du cerveau affectif et social de l’enfant. Ce sont pourtant des aspects fondamentaux de la vie émotionnelle et affective des enfants et la façon dont il serait bon de les prendre en compte.

Approfondir la formation des personnes travaillant dans le domaine de la petite enfance est indispensable. Cela rejaillira de façon très positive sur les enfants, cela facilitera la tâche des professionnel(le)s et leur donnera beaucoup de satisfaction.

 

 

Article écrit par Cécile Kostadinovski, orthophoniste, thérapeute psychocorporel en psychologie biodynamique, thérapeute en méthode Padovan® et formée en thérapie fonctionnelle®

06 24 495 295 / https://plus-belle-la-creche.com / ckosta.formation@gmail.com

Facebook : https://www.facebook.com/Formations-professionnels-petite-enfance-et-apprentis-parents-320403498732558/

905 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial