Et si on disait stop au “non” ?

10 août 2021

It's a newcam

Professionnelle de la petite enfance, Camille Adam partage ses découvertes concernant l’accompagnement du jeune enfant. 

Suite à son expérience et sa reprise d’études pour devenir éducatrice, elle transmet avec passion ce qui l’aide à mieux le comprendre. 

Vous pouvez découvrir ses vidéos et autres articles sur Instagram (its_a_newcam), Youtube : Camille ADAM et Tik Tok : @its_a_newcam

 

Obtenir la coopération du jeune enfant demande patience, réflexion et ingéniosité. Parfois il suffit de changer un mot et la communication est facilitée.

Le mot magique que je vous partage aujourd’hui c’est le « stop » pour remplacer le « non ».

Mais pourquoi utiliser un autre mot pour dire la même chose?

Pour cela nous pouvons nous référer à l’éducation bienveillante et, plus particulièrement, à la communication positive.
Ces deux principes sont la base de l’accompagnement que je propose au jeune enfant. Grâce à eux tout devient plus logique et plus facile.

Si le but est de créer une relation d’égal à égal, de confiance, de communication et de respect mutuel, alors vous ne pourrez plus vous passer du « Stop ».

Nous utilisons ces mots là lorsque nous souhaitons interrompre l’action d’un enfant. Cependant , ils n’ont pas la même valeur ni le même impact.

Décortiquons-les ensemble.

  • Le « Non »:
    - Est plus agressif
    - Créé un rapport de force et de supériorité
    - Utilisé à outrance il perd son impact et son sens
  • Le « Stop » :
    - Est plus doux
    - Met en état de vigilance
    - Interrompt l’action de façon neutre

Il est donc intéressant d’utiliser le « stop » dans la vie quotidienne afin d’interrompre l’action de l’enfant en douceur. Le « non » sera utilisé face à une situation à risque ou dangereuse; il gardera donc tout son sens et son impact.

Je précise que le « Stop » ou le « Non », utilisés seuls, peuvent être inutiles. L’enfant a besoin de comprendre à quoi se réfère la négation . Étant guidé par ses besoins ( physiologiques ou de découverte ) il voudra aller au bout de son action. Pour réussir à obtenir sa coopération, il est important de lui expliquer pourquoi il doit l’interrompre.

Mais est-ce que l’enfant comprend ? Oui.

Je vous en parlerai dans un prochain article.

 

Camille ADAM
Instagram : @its_a_newcam
Youtube : Camille ADAM
Tik Tok : @its_a_newcam

 

Vous êtes bloggeur(se) ou professionnel(le) petite enfance et vous souhaitez participer à la ligne éditoriale de Crèchemploi ? Contactez-nous !

1552 vues totales, 2 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Aucune réponse à “Et si on disait stop au “non” ?”

  1. Commentaire créé par Mamabreizh le Aug 11th 2021 at 9 h 05 min: Répondre

    Merci pour cet article ! Il est vrai qu’en grandissant, on peut répéter plusieurs fois non à un enfant…qui finit par ne plus l’entendre et je confirme que le Stop! est efficace! ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial