Hyperactivité chez l’enfant

16 novembre 2017

Hyperactivité chez l'enfant

En crèche, lors des activités, on remarque que les enfants sont généralement enjoués et excités par les ateliers proposés. Cependant, certains le sont plus que d’autres… Et cela à chaque activité ! Les questions que l’on se pose alors sont : Pourquoi est-il toujours aussi agité ? Est-ce de l’hyperactivité ?

Mais l’hyperactivité, qu’est-ce que c’est ? Quels en sont les signes ?

Le Trouble De l’Attention et de l’Hyperactivité, est un trouble complexe qui associe trois symptômes différents : le déficit de l’attention, l’impulsivité et l’hyperactivité. Les bébés manifestent souvent leurs premiers signes d’hyperactivité dès leurs premiers mois.

Dès la crèche, on remarquera chez certains enfants des signes facilement identifiables :

- Troubles du sommeil
– Une mauvaise tolérance à la frustration
– De l’agressivité

Plus grands, les symptômes identifiables sont les suivants :

- Se laisse facilement distraire par des stimuli externes.
– Instable et reste difficilement assis pendant une longue période (ex. : les repas).
– Court et grimpe partout, dans des situations inappropriées.
– Parle souvent trop.
– A du mal à attendre son tour.

Si vous avez identifié plusieurs de ces signes, le premier réflexe est d’en parler aux parents qui à leur tour devront en discuter avec le médecin généraliste ou le pédiatre s’ils observent les mêmes événements au sein du domicile.

Comment ne pas confondre l’hyperactivité avec un enfant énergique ?

La description de l’hyperactivité faite plus haut, peut se rapprocher de celle de nombreux enfants dynamiques et curieux que vous gardez au sein de votre crèche. A l’inverse d’un petit tout simplement énergique, un enfant diagnostiqué hyperactif, présentera ces signes durant plus de 6 mois. Le professionnel doit faire preuve d’un bon sens de l’observation et se poser les bonnes questions : « Pourquoi réagit-il comme cela ? », « Y a-t-il une raison particulière à ses pleurs ?

De plus, si l’enfant se sent incompris son comportement peut lui causer des difficultés sociales (disputes, opposition avec les adultes).

Des enfants en recherche d’amour : 

Les hyperactifs s’ils ne sont pas encadrés correctement et s’ils restent incompris, peuvent déstabiliser l’équilibre instauré au sein d’un groupe d’enfants. Ce comportement involontaire peut les mener à l’isolement.

Ces enfants sont en quête d’une affection permanente et sont souvent angoissés.

Les professionnels de la petite enfance doivent prendre au sérieux la question de l’hyperactivité et plus précisément la TDA-H. Chaque enfant doit être considéré dans sa singularité. Les enfants hyperactifs n’échappent pas à cette règle.

1206 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial