La chasse aux perturbateurs endocriniens

17 décembre 2018

toiletries baby with diapers and pacifiers

Toujours dans un souci d’améliorer le bien-être de l’enfant, certains innovent en la matière. C’est ainsi que pour la première fois en France un multi-accueil a décidé de bannir au maximum les fameux perturbateurs endocriniens.

 

Définition : 

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien (ensemble des organes et tissus qui sécrètent des hormones).

Cela peut alors engendrer des dysfonctionnements au niveau de la croissance, du développement, du comportement, du sommeil ou encore des fonctions reproductrices.

Il y a 4 voies d’exposition aux PE :

-      Digestives,

-      Respiratoires,

-      Percutané,

-      Ombilical

L’organisme est particulièrement vulnérable du stade embryonnaire à l’adolescence.

Ce n’est pas tant la dose mais la durée d’exposition qui est dangereuse pour la santé.

C’est donc dans une démarche de prévention que le multi-accueil Joliot Curie de Limoges à fait la chasse aux perturbateurs endocriniens.

Adieu le plastique…

Dans le multi-accueil de Limoges la transition à un fonctionnement sans perturbateurs endocriniens a commencé par la cuisine.

Afin de les limiter et de les réduire au maximum, il faut éliminer le plastique !

La vaisselle se compose désormais : de porcelaine pour les assiettes, de verre pour les biberons, d’inox pour les couverts et de tissus pour les bavoirs. Les poêles en téflon sont remplacées par des poêles en revêtement pierre qui ne contiennent pas ou très peu de PE.

Les tapis en plastique qui restent plus hygiéniques que ceux en tissus sont désormais nettoyés à la vapeur régulièrement.

… et vive le BIO !

Toujours dans cette même démarche, le multi-accueil a fait le choix de s’approvisionner en pommes, yaourts et pommes de terre bio.

Pour le nettoyage l’utilisation de produits éco certifiés est de mise. Un régulateur électronique a été installé dans le lave-vaisselle pour réduire la quantité de produit qui contient toujours des composants chimiques.

Le changement s’opère également sur les jouets

La législation n’oblige pas les fabricants à détailler les composants des jouets et le plastique ne peut pas être entièrement banni à ce niveau-là.

La parade des professionnels a donc été de choisir des jouets en métal, en plastique recyclé éco-labellisé ou en fonction de la colle et du vernis utilisés pour les jouets en bois.

Pour finir une nouvelle routine s’est installée, celle d’aérer chaque pièce au moins 4 fois par jour. Cela permet de diminuer le risque d’inhaler les PE contenus dans les meubles en formaldéhyde (appelé aussi méthanal ou formol). Et par la même occasion de lutter contre la pollution de l’air au dioxyde de carbone.

814 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial