La fin du port du masque en crèche à compter du 14 mars 2022

10 mars 2022

Soft toy bear with protective medical mask in child hands. Child playing doctor with soft toy.

Depuis le 20 juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans les lieux clos et donc au sein des crèches. Le gouvernement a annoncé jeudi 3 mars 2022 la fin du port de celui-ci en intérieur, à l’exception des transports en commun. D’après le communiqué de presse du Premier ministre, les crèches sont donc également concernées par ce retrait.

 

Un moment attendu par beaucoup de professionnels, qui ont vu le comportement des plus jeunes se modifier à la mise en place de cette obligation. Ils ont été nombreux à être déboussolés par ces visages masqués, ne laissant que les yeux comme indices d’expressivité. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, au cours de la pandémie, une majorité des professionnels faisaient savoir que les enfants cherchaient systématiquement à retirer leur masque lorsqu’ils le pouvaient. Des études menées par des professionnels de la santé et des enfants ont également souligné l’impact sur l’apprentissage de la langue, puisque c’est à cet âge que l’acquisition commence, basée sur l’écoute, mais aussi sur la vision du visage de la personne qui parle.

 

C’est également un moment un peu redouté. En effet, les enfants ne les ont jamais vus autrement, pour la plupart, que masqué en permanence. Quelle sera donc leur réaction ? Peut-être ne les reconnaîtront-ils pas ?

La question que se pose maintenant le personnel travaillant en crèche est de savoir s’ils vont bien pouvoir retirer le masque ce lundi 14 mars. Les directions attendent parfois une validation à travers un protocole comme cela a été le cas tout au long de la crise, ou bien de la Protection Maternelle et Infantile (PMI).

 

Rappelons par ailleurs que chaque entreprise est libre de décider le maintien du port du masque obligatoire au sein des locaux. En effet, les employeurs ont une responsabilité pénale de protection de leurs employés, ils ont donc la possibilité d’imposer les mesures de leur choix, s’ils les jugent nécessaires. Il est donc normal que les professionnels travaillant en établissement d’accueil de jeunes enfants (EAJE) s’interrogent au sujet de la fin du port du masque.

 

Source :

gouvernement.fr; service-public.fr ; psychologies.com; francetvinfo.fr

20046 vues totales, 3 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial