La formation d’AP : conseils et expérience

23 octobre 2020

????????????????????????s

Article rédigé par Mélanie. Diplômée depuis juillet 2017, cette auxiliaire de puériculture a décidé de créer son blog pour partager son parcours, sa formation et ses débuts de vie professionnelle : http://auxiliaire-puericulture-ifap.over-blog.com/.

Les résultats sont tombés, félicitations, vous entrez en école d’Auxiliaire de puériculture à la rentrée ! Etant moi-même passée par là il y a quelques années, je souhaiterais vous faire part de cette merveilleuse aventure et vous donner quelques conseils.

Tout d’abord, profitez de vos vacances pour souffler un peu et faire le plein d’énergie car vous allez en avoir besoin ! N’hésitez pas à lire tout ce qui a attrait à la petite enfance et au monde hospitalier, c’est un très bon préambule pour démarrer.

Une fois rentrée en formation, tout va s’accélérer ! Jongler entre les cours, le travail perso, les stages…et votre vie privée demande un minimum d’organisation. N’étant pas du genre à procrastiner, je m’avançais le plus possible dans les révisions, ainsi je n’ai pas eu l’impression d’être submergée par le travail. Les premiers mois de formation sont plutôt intenses, il faut donc s’accrocher mais vous allez apprendre et vivre tellement de choses passionnantes !

La particularité de la formation, c’est d’alterner école et stages. C’est plutôt sympathique car cela permet de ne pas s’installer dans une routine, toutefois, c’est assez épuisant ! Il vous faudra vous adapter à chaque nouveau lieu, être pro-active pour montrer que vous vous intéressez et toujours faire vos preuves car vous serez jugée en permanence ! Pour ma part j’ai difficilement vécu ce statut de stagiaire, je suis bien heureuse que ce soit terminé mais c’est une étape incontournable à passer ! De même, on ne devient pas une professionnelle aguerrie en seulement 10 mois, il vous faudra ensuite travailler sur votre posture professionnelle et vous former tout au long de votre carrière.

Un des points importants pour bien vivre cette année est de parler de ce que vous vivez ! De toute façon si vous aimez ce que vous faites, vous aurez forcément envie de partager votre bonheur ! A l’inverse, si tout n’est pas tout rose, évitez de tout garder pour vous car la cocotte-minute explosera tôt ou tard. En stage, ne laissez pas les choses s’envenimer. Je pense vraiment que la communication est la clé de tout, encore faut-il savoir comment bien communiquer !  (vous verrez que ce n’est pas une mince affaire dans le module 5 !)

Enfin, vous remarquerez que cette formation remettra beaucoup de choses en question; vous aurez des doutes, des peurs, des déceptions, des joies, des convictions, des révélations. Sortez de votre zone de confort, osez faire des choses, soyez toujours enthousiastes, restez positives et faites-vous confiance !

En somme, que toutes celles qui ont envie de tenter l’aventure le fassent, qu’elles ne désespèrent pas au premier coup dur, qu’elles se battent pour arriver à réaliser leur rêve, pour qu’ensemble, auxiliaires de puéricultures, nous puissions (faire) vivre notre métier avec passion ! 

 

Mélanie S.

 

Vous êtes bloggeur(se) ou professionnel(le) petite enfance et vous souhaitez participer à la ligne éditoriale de Crèchemploi ? Contactez-nous !

809 vues totales, 2 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial