La suppression massive d’emplois aidés

24 août 2017

Emplois aidés

La rentrée politique a été agitée, pour cause, l’annonce de la suppression des emplois aidés.

Les emplois aidés ont “longtemps été un instrument de gestion opportune et politique”, un outil “onéreux” et “peu efficace”, a jugé vendredi le Premier ministre Edouard Philippe. Les gestionnaires de crèches, notamment de crèches collectives, ont longtemps bénéficié de ce type de contrats. Leur suppression implique donc une perte d’emploi pour de nombreux professionnels de crèches.

De façon globale, l’an dernier, 500 000 de ces contrats ont coûté trois milliards d’euros à l’État. Pour 2017, le gouvernement prévoit d’en maintenir 293 000.

Jean-Luc Gleyze et Alain David, deux élus PS girondins, ont adressé un courrier à Muriel Pénicaud, ministre du travail, lui demandant de maintenir les contrats aidés.

Leur demande est la suivante : « remédier à cette situation, en autorisant d’une part la signature et le renouvellement des contrats aidés arrivés à échéance cet été et d’autre part, en maintenant les dispositifs d’aide à l’embauche dans le secteur éducatif comme dans tous les secteurs non marchands ».

Afin de mieux comprendre l’impact qu’aura cette réforme sur le marché du travail, il est important de savoir ce qu’est un emploi aidé.

Petit point définitions :

Il existe actuellement cinq types de contrats aidés qui s’adressent aux jeunes en difficultés et aux chômeurs de longue durée.  

« Les publics les plus éloignés du marché du travail (demandeurs d’emploi de longue durée, jeunes en grandes difficultés…) ont accès à des contrats spécifiques pour lesquels l’embauche et l’accompagnement est encadrée et appuyée par l’Etat. »

le contrat starter

les emplois d’avenir

les contrats unique d’insertion – contrats initiative emploi/cui-cie

les contrats insertion dans l’emploi- contrats aidés/cui-cae

le contrat unique d’insertion-cui

Les bénéficiaires de ce type de contrats sont les jeunes de moins de 30 ans qui résident dans un quartier difficile (QPV), les jeunes bénéficiaires du RSA, les demandeurs d’emploi de longue durée, les jeunes travailleurs handicapés, les jeunes suivis dans le cadre du dispositif 2ème chance, les jeunes qui ont bénéficié d’un emploi d’avenir dans le secteur non-marchand et enfin les jeunes sans diplôme.

De nombreux professionnels de la Petite Enfance sont recrutés grâce à des emplois aidés. Comment cette réforme va-t-elle impacter le travail en EAJE ? Quels sont les métiers les plus touchés par cette suppression massive ?

Nous n’avons pour le moment pas assez d’informations pour répondre à ces questions. Nous en saurons plus dans les prochains jours.

1900 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , ,

5s réponse à “La suppression massive d’emplois aidés”

  1. Commentaire créé par Christine CRETAL le Nov 12th 2017 at 13 h 53 min: Répondre

    Bonjour

    merci pour votre réponse mais à mon âge (56 ans en mars prochain) je ne me sens pas le courage de passer des examens) ma question était car plusieurs personnes me l’ont dit que je pouvais travailler en cr^che sans cap petite enfance car d’après ma mairie il y a 50% d’emplois en crèche avec diplômes et 50% sans diplôme mais expérience… Surtout que j’ai maintenant une expérience dans la handicap et je m’occupe des petits ….

  2. Commentaire créé par Christine CRETAL le Nov 8th 2017 at 19 h 28 min: Répondre

    j’ai oublié de préciser que je suis Auxiliaire ou Assistante de vie scolaire.L’année dernière je m’occupais de plusieurs enfants, cette année je m’occupe également de la surveillance cantine, récréation et aide aux ateliers maternelles
    Cordialement
    Mme crétal

    • Commentaire créé par Crèchemploi le Nov 10th 2017 at 16 h 25 min: Répondre

      Bonjour Christine,

      Il n’y a pas de raison que vous ne puissiez pas passer le CAP Petite enfance.
      Votre riche parcours professionnel pourrait vous permettre de valider certains modules.

      Nous vous souhaitons du courage dans cette réorientation professionnelle.

      Cordialement

      L’équipe de Crèchemploi

      • Commentaire créé par Christine CRETAL le Nov 13th 2017 at 15 h 44 min: Répondre

        Bonjour

        merci pour votre réponse mais à mon âge (56 ans en mars prochain) je ne me sens pas le courage de passer des examens) ma question était car plusieurs personnes me l’ont dit que je pouvais travailler en crêche sans cap petite enfance car d’après ma mairie il y a 50% d’emplois en crèche avec diplômes et 50% sans diplôme mais expérience… Surtout que j’ai maintenant une expérience dans la handicap et je m’occupe des petits ….

  3. Commentaire créé par Christine CRETAL le Nov 8th 2017 at 19 h 26 min: Répondre

    je suis en CUI actuellement j’entame ma deuxième année en école primaire jusqu’à fin août 2018, j’ai 55 ans eu 3 enfants dont un de 26 handicapé mental qui travaille en Esat le dernier de 15 ans est autonome je voudrais travailler en crèche car j’adore les petits enfants je m’occupe actuellement d’un petit garçon de 7 ans que j’ai suivi en GS et là il est en CP…. Je travaillais dans la police nationale j’ai pris ma retraite pour élever mon dernier enfant. Je n’ai pas de diplôme cap petite enfance mais à ma mairie service mairie on m’a dit qu’ayant eu des enfants je peux espérer…?? Ai je un espoir ??? Merci de votre réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial