Les allergies alimentaires chez les jeunes enfants  

22 août 2014

allergie alimentaire chez les jeunes enfants

Les allergies alimentaires se définissent comme une réaction excessive du système immunitaire, face à un aliment considéré comme inoffensif pour l’organisme.

Quels sont les principaux aliments responsables d’allergie ?

- Le blé, notamment le gluten qu’il contient
- Les fruits à coque ou leurs graines (noisette, noix, noix de cajou, cacahuète, amande, pistache)
- Les fruits de mer (crustacés, mollusques, poissons)
- Le lait
- Les œufs
- Le soja
- Les sulfites, présents dans de nombreux conservateurs (E220 à E228), plats préparés, préparations culinaires, moutarde et céréales …
- Les graines de sésame

Quels sont les symptômes ?

Une allergie se manifeste différemment d’un enfant à un autre. Les symptômes peuvent même apparaître quelques heures, voire plusieurs jours après l’ingestion de l’aliment.

Les plus fréquents s’observent au niveau :
- de l’épiderme : eczéma, urticaire, plaques rouges, enflure des lèvres …
- de l’appareil digestif : enflure des lèvres / langue ou gorge, diarrhée ou constipation, vomissement
- des voies respiratoires : asthme ou gênes respiratoires (éternuement, nez qui coule …)
- du comportement : irritabilité, difficulté à dormir, changement rapide d’humeur
- des troubles de la croissance : retard de croissance ou prise de poids insuffisante

Repérez les enfants à risque

Les allergies n’apparaissent pas au hasard chez l’enfant. Soyez particulièrement attentifs aux enfants qui présentent :
- une (des) allergie(s) identifiée(s) comme par exemple l’allergie au pollen
- des inflammations cutanées (eczéma, urticaire) ou respiratoires (asthme)
- des antécédents familiaux

Restez vigilant à l’introduction des aliments

La diversification alimentaire commence aux environs des 6 mois. En deçà, les risques d’allergies alimentaires augmentent. A l’inverse, le fait d’attendre plus de 6 mois pour éviter les allergies n’est pas prouvé.

Si vous êtes responsable de très jeunes enfants et que vous êtes amenés à participer à l’élaboration des menus, nous vous recommandons :
- de favoriser les aliments cuits (principalement les fruits et légumes), surtout s’ils en mangent pour la première fois. La cuisson diminue l’effet allergène.
- d’incorporer un seul aliment à la fois susceptible de provoquer des allergies et de les espacer de quelques jours, afin de mieux repérer les symptômes.

Source : Naitreetgrandir.com – Avril 2012

Consultez également nos autres articles :
L’alimentation en crèche vers une prévention des troubles alimentaires

909 vues totales, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo