Les entreprises de crèches appellent le Gouvernement à continuer à s’engager pour la petite enfance

27 juillet 2020

Young family with two small children indoors in bedroom reading a book.

Le 27 juillet 2020, la Fédération Française des Entreprises de Crèches (FFEC) constate dans un communiqué de presse, la création d’un Secrétariat d’Etat à l’Enfance et à la Famille qui confirme la volonté du Gouvernement de faire des 1000 premiers jours de l’enfant, une priorité nationale.

Emmanuel Macron s’est engagé auprès des Français à faire de la crèche un instrument de lutte contre les inégalités et confie cette mission à Adrien Taquet, le nouveau secrétaire d’état en charge de l’Enfance et de la famille.

« Les 1000 premiers jours de l’enfant doivent continuer à être une priorité nationale et européenne. La France compte actuellement 446 000 places de crèches pour 2,2 millions d’enfants de moins de 3 ans. A date, il manque environ 230 000 places de crèches en France. »

Les acteurs de la petite enfance appellent à un plan de relance audacieux

Avec la fermeture des crèches durant le confinement, plus de 2,3 millions de personnes ont été contraintes de se mettre en arrêt-maladie participant à la forte baisse économique que traverse le pays. « Les établissements s’attendent à faire face à une forte baisse d’activité dans les mois à venir. Les pertes subies vont conduire à l’abandon des projets de création de places en 2020, voire 2021, et les gestionnaires les plus affectés par la crise seront contraints de mettre la clé sous la porte. »

Afin de pérenniser les places en crèches, La Fédération propose des mesures concrètes :

- Sortir de la logique de paiement à l’heure d’accueil effectif

- Publier les décrets de simplification des normes

- Étendre le crédit d’impôt dont bénéficient les employeurs qui réservent des places de crèches pour leurs salariés aux indépendants, professions libérales et autoentrepreneurs -lutter contre la destruction de places de crèches PSU en offrant aux familles qui n’ont pas de place en crèches réservées par leur employeur ou leur mairie, des places selon une tarification PAJE, identique à celle pratiquée dans les micro-crèches.

Source :Communiqué de presse de la FFEC du 27 juillet 2020

1660 vues totales, 5 aujourd'hui

2s réponse à “Les entreprises de crèches appellent le Gouvernement à continuer à s’engager pour la petite enfance”

  1. Commentaire créé par Françoise Merle le Jul 31st 2020 at 18 h 37 min: Répondre

    Bonjour, coquille dans la publication de la FFEC le secrétaire d’Etat s’appelle Mr A. TAQUET

    • Commentaire créé par Crèchemploi le Aug 3rd 2020 at 9 h 20 min: Répondre

      Bonjour,

      Merci pour la correction de coquille,
      Cordialement,

      L’équipe de Crèchemploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial