Les maladies infantiles – Partie 1 –

24 novembre 2017

maladie infantile

Les maladies infantiles sont des maladies généralement contractées pendant la petite enfance. Elles ont longtemps été la première cause de mortalité des enfants. La découverte et la mise au point des vaccins ont permis une avancée considérable.

Pendant l’enfance, le système immunitaire se construit peu à peu, et joue donc moins son rôle de défense contre les virus et autres infections.

 

Les principales maladies infantiles sont :

  • Celles “sans boutons” : oreillons, bronchiolite, coqueluche
  • Celles “avec boutons” : rougeole, rubéole, roséole, scarlatine, varicelle, impétigo, syndrome pied-main-bouche

Découvrez dans cette première partie les maladies infantiles “sans boutons” :

-     Les oreillons : Cette maladie est due à un paramyxovirus. C’est une maladie virale des glandes salivaires. La transmission de l’infection se fait par la salive.

Symptômes : Fièvre modérée à sévère, fatigue, maux de tête, douleurs musculaires, maux de gorge en mâchant, gonflement des glandes salivaires et des joues.

Traitement : Vaccin combiné ROR. Comme il s’agit d’une infection virale l’administration d’antibiotiques n’est pas nécessaire. Des compresses chaudes permettent d’atténuer la douleur des gonflements. L’alimentation liquide permet d’avaler plus facilement. Boire beaucoup d’eau et le repos sont les meilleurs alliés.

-       La bronchiolite : C’est une infection virale aiguë qui touche les bronchioles (petites bronches) des nourrissons et des jeunes enfants de moins de 2 ans. Le virus se multiplie au niveau de la muqueuse nasale, puis l’infection gagne les bronchioles.

Symptômes : Un rhume qui s’aggrave rapidement avec des signes de difficultés respiratoires, bébé boit difficilement son lait, une toux sèche s’installe et devient de plus en plus grasse, ce qui provoque un encombrement et une gêne respiratoire. L’enfant présente une respiration sifflante, une fièvre modérée, une fatigue, voire un épuisement.

Traitement : Les corticoïdes, les bronchodilatateurs et les antibiotiques ne sont pas nécessaires. La kinésithérapie respiratoire permet au bébé d’évacuer les sécrétions bronchiques, ce qu’il ne réussit pas à faire tout seul.

-       La coqueluche : C’est une infection bactérienne particulièrement sévère, dangereuse et contagieuse des voies respiratoires causée par la bactérie Bordetella pertussis. La contamination se fait via des particules secrétées par la toux, le nez ou la salive.

Symptômes : Tout commence par un simple refroidissement suivi d’une fièvre légère, d’une toux d’irritation suivie par la suite de véritables quintes de toux, violentes et stridentes accompagnées de sifflements et d’expectorations conséquentes.

Traitement : Antibiotiques par voie orale afin d’éviter toute contamination ainsi qu’un sirop antitussif, maintenir l’enfant au calme car le stress peut augmenter l’intensité des quintes de toux, donner de petites portions de nourriture voire une alimentation liquide afin d’éviter les vomissements importants durant les quintes de toux.

Pour limiter l’apparition de ces maladies : 

- La vaccination est la meilleure des protections contre plusieurs maladies infantiles

- Évitez les bains de foule

- Apprendre à l’enfant à se laver régulièrement les mains

- Gardez le nez de bébé propre en le nettoyant le nez pour faire la chasse aux bactéries qui risquent de s’installer

- Hydratez son corps afin d’éviter les complications de la sécheresse cutanée de l’hiver : moins vous crémez, plus la sécheresse s’étend, et plus les infections sont aisées

- Quand votre enfant est malade, ne tardez pas à aller consulter un médecin

975 vues totales, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial