Les morsures en crèche : Comprendre et Agir

25 juin 2019

morsure

Avant 3 ans, il est fréquent qu’un enfant inflige des morsures à son entourage. Adultes comme enfants peuvent être la cible des gencives aiguisées et des dents de lait bien affûtées de nos tout-petits. Bien évidemment en fonction de l’âge la force de la morsure varie, les raisons qui poussent l’enfant à mordre également.

Chaque structure a connu son lot de petits crocodiles. Beaucoup d’enfants passent par une phase de morsure. Et tôt ou tard tous les enfants se font mordre à leur tour…

Pourquoi l’enfant mord-il ?

A chaque âge et étape de son développement l’enfant mord pour plusieurs raisons. Et son cerveau n’est pas suffisamment développé pour pouvoir contenir ses pulsions :

♦ Avant 18 mois :

Les bébés découvrent le monde qui les entoure grâce à leur bouche. La succion est l’un des premiers réflexes qu’acquiert un bébé. Il s’alimente en prenant la tété ou le biberon. Il est normal pour lui que la découverte de ce qui l’entoure passe par le contact buccal. C’est ainsi qu’il découvre les différentes textures et saveurs. Tout ce qui est alors à sa portée est susceptible d’être « croqué ». Que ce soit les objets ou la peau d’une tierce personne. Il ne mord donc pas avec l’intention d’infliger une morsure, mais bien de découvrir son environnement.

Bien évidemment avant les premières dents, on ne peut pas parler réellement de morsure. Mais plutôt de petits pincements de gencives. Un adulte n’en souffrira pas, mais un petit camarade peut avoir mal.

♦ La poussée dentaire :

Les poussées dentaires peuvent être très désagréables et même douloureuse. Mordre devient donc un moyen de se soulager pour l’enfant. Dans ce cas proposez lui par exemple un anneau de dentition réfrigéré ou une tétine de dentition.

Vouloir exprimer ses émotions :

Un enfant ne sait pas encore exprimer ses émotions par des mots. Cela passera donc par d’autre moyen comme la morsure. Une morsure peut donc exprimer plusieurs choses :

  • L’affection
  • Un besoin d’attirer l’attention
  • La colère,
  • La tristesse,
  • L’impatience,
  • La fatigue
  • La volonté de s’affirmer
  • L’excitation

Dans tous les cas mordre sera pour l’enfant un moyen d’extérioriser ses émotions et de libérer des tensions.

Professionnels : Comment réagir face à une morsure en crèche faite sur un autre enfant ?

1. Gardez votre calme, car si le but était d’attirer votre attention une réaction trop excessive l’encouragera à mordre de nouveau.

2. Réconfortez l’enfant mordu et soigner le si besoin

3. Si l’enfant qui a mordu est en mesure de comprendre son geste, faite le participer. Demandez-lui d’aller chercher un doudou pour consoler l’autre enfant par exemple.

Ne lui demandez surtout pas de faire un bisou ou un câlin à l’enfant qu’il vient de mordre, car ce dernier n’en aura certainement pas envie.

4. Faites-lui comprendre que ce geste n’est pas acceptable. N’entrez pas dans de grandes explications. Allez droit au bout pour pouvoir vous faire comprendre. Utilisez des phrases courtes. Par exemple : « Je ne veux plus que tu mordes les autres. » « Regarde tu lui as fait mal, il pleure. »

5. Aidez l’enfant à exprimer son émotion par des mots ou des gestes. Si son objectif était de s’affirmer en défendant son territoire par exemple dites-lui : « Je comprends que tu sois fâché, mais tu ne dois pas mordre. »

6. En fin de journée informez les parents de « l’incident ». Aussi bien les parents de l’enfant qui a mordu que ceux de celui qui a été mordu. Bien sûr ne révélez pas de noms afin d’éviter les conflits.

7. Rassurez les parents, il ne s’agit pas d’un acte de violence, mais d’un comportement généralement normal chez les enfants de cet âge.

 

Sources : www.les-supers-parents.com ; naitreetgrandir.com

11118 vues totales, 12 aujourd'hui

Mots-clefs : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial