Les origines de Halloween

31 octobre 2019

halloween

D’où vient Halloween ? 

Halloween vient au départ d’une fête celtique provenant d’Irlande : le nouvel an Celtique. Il y a plus de 3000 ans, la fin de l’année n’était pas le 31 décembre, mais bien le 31 octobre ! Cette dernière nuit représentait la nuit du dieu de la mort. 

La légende raconte que les fantômes en profitaient pour venir voir les vivants. À l’époque, les Celtes se déguisaient alors avec des costumes terrifiants pour faire peur aux fantômes et se réunissait le soir du 31 octobre entre eux. 

Le terme “Halloween” est la contraction anglaise de de “All Hallows Eve” qui signifie “la veille de tous les saints” ! 

Pourquoi la citrouille est-elle le symbole d’Halloween ? :

Il faut remonter au vieux conte irlandais de Jack-O’-Lantern. 

Jack est caractérisé comme un homme méchant, qui passe son temps à boire dans les tavernes. La nuit de la veille de la Toussaint, le diable tente d’acheter l’âme de ce dernier, qui accepte en échange d’un dernier verre. 

Le diable se transforme alors en une pièce de monnaie et Jack la saisit dans sa poche, où est placé une croix en argent. Le symbole chrétien paralyse alors le diable et retourne en enfer. 

10 ans plus tard Jack se fait surprendre par le diable en dessous d’un pommier. Comme dernière volonté celui-ci demande une pomme.

Le diable part alors en attraper une sur l’arbre pendant que Jack grave une croix sur le tronc, enfermant alors de nouveau le diable. 

Une fois monté aux cieux, un dernier problème subsiste : Jack ne peut ni aller au paradis ni en enfer. Il est donc condamné à errer dans la nuit.

Afin d’éclairer son chemin Jack utilise un morceau de charbon qu’il allume et place dans un navet afin de construire un lampion. Il est depuis surnommé “Jack à la Lanterne”.

La citrouille beaucoup plus répandue et bien plus simple à travailler, remplace aujourd’hui le navet. 

Pourquoi fêter Halloween en crèche ? 

Halloween représente une source de création infinie pour les enfants !

Cela leur permet de laisser libre cours à leur imagination en choisissant leur déguisement et en le personnalisant. C’est aussi l’occasion pour eux de découvrir les jeux de rôles et d’imitation. 

C’est également une source de développement :

Halloween permet aussi de surmonter certaines peurs ou de se sentir « fort ». En effet, un enfant déguisé en monstre se sentira plus « puissant » et apprivoisera peu à peu sa propre peur, quant aux enfants timides, ils pourront d’avantage s’imposer, s’affirmer derrière leur déguisement.

Les jeux de rôles permettent à l’enfant de faire les premiers apprentissages de la vie en société. Il peut ainsi mieux comprendre le monde dans lequel il vit et la relation qui existe entre les individus.

La psychologue clinicienne Anne Bacus, conseille cependant de ne pas déguiser les enfants avant 2 ans. Selon elle, les tout-petits n’ont pas encore une identité construite et l’image d’eux-mêmes dans le miroir est fragile. Un déguisement risque de les inquiéter. 

Sources : 

www.momes.net

www.lefigaro.fr

865 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial