Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Ouvrir une micro-crèche : De l’idée à l’agrément

30 mars 2018

micro-crèche idée agrément

Le secteur de la petite enfance est l’un des secteurs les plus dynamiques et en recherche de professionnels. L’ouverture de plusieurs places en crèche et halte-garderie, chaque année, tend à le prouver. Ainsi, de nombreuses personnes décident de sauter le pas en ouvrant elles-mêmes une micro-crèche. Que vous travaillez déjà dans la petite enfance ou non, Crèchemploi est là pour vous donner les informations nécessaires à l’aboutissement de votre projet.

La mise en place d’un tel projet doit se faire par étapes. Nous vous donnons ici les étapes essentielles que nous avons identifiées pour obtenir l’agrément de votre micro-crèche.

Etape 1 : Établir la pertinence du projet et valider son potentiel 

L’aventure de votre micro-crèche doit répondre à un besoin. Pour cette raison, il est donc nécessaire de réaliser une étude de ce besoin. Votre étude doit porter essentiellement sur 3 points majeurs :

L’analyse quantitative : Elle justifie par les chiffres les tendances et besoins : nombre de familles avec enfants de moins de 6 ans, nombre de familles qui ne trouvent pas de place en crèche, statistiques sur les allocations …Vous pouvez vous aider des statistiques que publie la CAF.

L’analyse qualitative : Elle permet d’expliquer et de comprendre la situation locale : la politique « petite enfance » menée par votre commune, le type de services déjà proposés dans votre région, la qualification du personnel …

 - La rédaction des grandes lignes de votre projet : Les différents services proposés, le nombre de places que vous allez créer, les heures d’ouverture, l’âge des enfants accueillis,…

Etape 2 : Préciser les caractéristiques de votre projet

  • - Le projet social : Les modalités d’accueil (régulier, occasionnel, périscolaire, d’urgence), les heures d’ouverture, le nombre de places, l’âge des enfants, le mode de paiement des parents, les modalités d’inscription
  • - Le type de gestion choisie : Qui sera le gérant de la structure : vous ? une entreprise privée ? une association à but non lucratif ? un organisme public ?
  • - Le statut de votre structure : À déterminer en fonction du gestionnaire : autoentrepreneur, type d’entreprise gestionnaire (SA, SAS, SARL par exemple) ou type d’association.
  • - Le descriptif des locaux : Plan détaillé, superficie … L’ouverture de votre micro-crèche dépend fortement de la visite des services de PMI dans vos locaux
  • - Le projet éducatif : Organisation des activités, mesures prises en cas de maladie ou d’accident, les valeurs éducatives et pédagogiques de votre structure
  • - L’organisation des tâches quotidiennes : Entretien des locaux, préparation des repas, approvisionnements
  • - L’équipe : Nombre de salariés, type de poste et missions confiées, horaires de travail
  • - Le référent technique et la direction de votre structure : Personne désignée, qualifications, horaires de travail

Etape 3 : Examiner la faisabilité financière de votre projet

Cette étape consiste à déterminer vos coûts, ainsi que vos sources de financement.

Evaluer vos coûts : Pour simplifier l’évaluation de vos coûts, vous pouvez les séparer en 2 catégories :

- Les coûts d’investissement : ce sont l’ensemble des dépenses engagées avant la mise en service de la structure (travaux d’aménagement des locaux et de mise aux normes, mobilier et matériel de puériculture, équipement de cuisine, …)

- Les frais de fonctionnement : ils englobent les dépenses nécessaires et régulières à l’exploitation de la structure (loyer et charges (eau, électricité, chauffage, taxe d’habitation), charges du personnel, assurance (locaux, responsabilité civile), approvisionnement en denrées alimentaires et médicaments, produits d’entretien, achats liés aux activités, fournitures de bureau, abonnement téléphonique …

Choisir les modalités de financement et fixer ses revenus : Vous avez le choix entre 2 options de financement :

Financement direct via la PSU (Prestation de Service Unique) : Les prestations de la CAF sont versées directement à la micro-crèche pour les enfants de moins de 6 ans. La tarification des places en micro-crèche doit respecter le barème national CAF des participations familiales, qui intègre la fourniture des repas, produits d’hygiène et couches par la structure. La participation des parents est calculée à partir de leurs revenus et du nombre d’enfants à charge.

- Financement indirect via la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE)
La prestation est versée directement aux parents par la CAF et couvre jusqu’à 85% des frais engagés. Avec cette option, le gestionnaire de la micro-crèche fixe librement le tarif. Le temps de garde est de 16 heures par mois minimum pour chaque enfant accueilli.

Etape 4 : Le dossier final d’agrément

Le dossier d’agrément doit être déposé, minimum 3 mois avant la date d’ouverture fixée, auprès des services de PMI de votre Conseil Général.

Quelles pièces doit contenir le dossier ?

  • • Votre étude des besoins
  • • L’adresse de votre établissement, ainsi que le plan détaillé de vos locaux
  • • Les statuts de votre structure
  • • L’intégralité de votre projet d’établissement, ainsi que son fonctionnement et règlement intérieur
  • • Le budget prévisionnel

 

Comment obtenir l’autorisation d’ouverture ?

L’autorisation d’ouverture au public est donnée par la mairie et la PMI valide la conformité des locaux pour l’accueil des jeunes enfants.

N’hésitez pas à solliciter en amont de votre projet le service de PMI ainsi que la CAF (ou la MSA). Ces organismes pourront vous apporter leur expertise et leurs conseils pour vous donner les meilleures chances de réussir

2373 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *