Réouverture normale des crèches à compter du 22 juin 2020

15 juin 2020

Réouverture normale des crèches à compter du 22 juin 2020

Dans son élocution du 14 juin 2020, le Président de la République a annoncé l’entrée en phase 3 du déconfinement et notamment la réouverture totale des crèches et des micro-crèches à partir du 22 juin. Ces établissements devront accueillir “tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale” a déclaré Emmanuel Macron. La Fédération Française des Entreprises de Crèches (FFEC) a réagi dans un communiqué de presse

La Fédération se réjouit de cette annonce. Compte tenu de la faible contagiosité des enfants au Covid-19, cette mesure est une bonne nouvelle pour les familles des petits et les gestionnaires de crèche. La FFEC demande en complément :

1. La publication d’un guide national de la phase 3 du déconfinement dans la Petite Enfance

Pour que les établissements de crèches et micro-crèches préparent efficacement le retour à la pleine activité, la fédération souhaite que le Gouvernement précise, dans les prochains jours, les règles sanitaires qui devront continuer d’être appliquées.

2. Un plan de relance économique pour les crèches et micro-crèches

Aujourd’hui la France est en pénurie de place en crèche. Pour que chaque famille bénéficie d’une solution d’accueil, il faudrait environ 230 000 places supplémentaires (actuellement il y a 446 000 places de crèches pour 2,2 millions d’enfants de moins de 3 ans).

Selon le communiqué du 15 juin 2020 de la FFEC, ce manque de place est un frein “au développement économique” mais également “un catalyseur d’inégalités“. Pour les réduire, il est donc nécessaire d’investir dans la Petite Enfance et faire de ce secteur “une priorité nationale et européenne“.

Les solutions proposées par la FFEC

Des propositions d’amélioration concrètes sont évoquées par la FFEC :

  • Repenser la logique de tarification ;
  • Simplifier les normes liées à l’accueil des jeunes enfants via la publication de décrets ;
  • Pour rendre attractif le secteur des crèches, le Crédit d’impôt dont bénéficient les employeurs qui réservent des places de crèches pour leurs salariés doit s’étendre aux Indépendants, professions libérales et autoentrepreneurs ;
  • Offrir aux familles qui n’ont pas de place en crèche réservées par leur employeur ou leur mairie, des places selon une tarification PAJE*

**PAJE : La PAJE (Prestation d’accueil du jeune enfant) est une aide financière versée par la CAF aux parents pour leur permettre de faire face aux dépenses occasionnées par l’arrivée d’un enfant.

 

Source : Communiqué de presse du 15 juin 2020 de la FFEC

 

1005 vues totales, 3 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial