Témoignage : Mon expérience auprès des nouveau-nés en réanimation

10 mars 2021

Neonatal Resuscitation. Doctor's team doing intensive therapy to newborn baby

Article rédigé par Rebecca Redford, infirmière puéricultrice de profession, passionnée de pédagogies alternatives, elle a choisi d’axer son métier en crèche autour de différentes approches. Pour cela, elle a suivi la formation AMI (Association Montessori Internationale) d’éducatrice Montessori pour les enfants de la naissance à 3 ans, ainsi que le cycle de formation à l’approche Piklérienne avec l’Association Pikler France et une année de sensibilisation à la pédagogie Steiner : https://www.rebeccaredford.com/

J’ai obtenu mon diplôme d’infirmière puéricultrice en janvier 2010. Quelques jours après, je commençais en service de réanimation néonatale et pédiatrique dans un CHU. Ce service accueille des nouveau-nés grands prématurés et des enfants jusqu’à 16 ans. Je n’avais jamais pratiqué dans un tel service pendant mes études, mais j’avais orienté mon mémoire de fin d’études autour des soins de développement1 et du NIDCAP2

Les soins de développement sont un concept de soins, une organisation de travail, une manière de prendre en charge le bébé. Ils ont été élaborés, dans un premier temps, dans le but de limiter le stress du bébé né avant terme. L’objectif de la méthode NIDCAP et des soins de développement est donc de diminuer la durée d’hospitalisation et d’améliorer le développement du bébé prématuré, avec l’aide de ses parents.

Ces soins s’appliquent aujourd’hui à tous les nouveau-nés. Lorsque je suis arrivée dans le service de réanimation pédiatrique et néonatale en 2010, ces soins commençaient juste à apparaitre dans les pratiques.

La connaissance théorique des soins de développement a été un réel pilier pour moi car le milieu de la réanimation m’était inconnu et les soins étaient tellement techniques, complexes, et pointus. Grâce à mon année de formation de puéricultrice, j’avais une solide expérience en observation des nouveau-nés et je m’appuyais sur mes connaissances pour adapter les soins nouveau-nés et je m’appuyais sur mes connaissances pour adapter les soins Les soins de développement permettent d’améliorer le développement de l’enfant en mettant en place des stratégies environnementales, des stratégies comportementales et des stratégies nécessaires pour le soutien à la parentalité.

Les stratégies environnementales consistent principalement à réduire et adapter le niveau sonore des équipements, des voix, des bruits dans les couloirs, etc…; à réduire et adapter le niveau de la lumière pendant et en dehors des soins (en installant un plaid sur le couveuse, par exemple); en créant un environnement qui soutient le lien parent-enfant: faciliter l’accès au service, donner la possibilité aux parents de dormir et de se restaurer sur place, ou mettre en place des infrastructures adaptés à l’accueil des familles.

Les stratégies comportementales reposent sur l’observation de l’enfant et le respect de son rythme sommeil / veille.

Il s’agira parfois de modifier des temps de soins, les regrouper ou les fractionner car le bébé montre des signes de fatigue ou de détresse. Nous donnons également une grande importance à la posture du bébé pendant et en dehors des soins (couchage, posture en flexion, enveloppement, peau à peau).

Et il peut être envisagé une « succion non-nutritive », qui permet la sécrétion d’endorphines et donc d’apaiser le stress du bébé ou d’éventuelles douleurs, avec la proposition d’une tétine ou une mise au sein.

Les stratégies qui vont soutenir les parents dans leur rôle vont viser à leur donner la possibilité de participer aux soins, en favorisant une continuité dans les soins, une routine dans laquelle ils ont le rôle principal. En effet, les familles sont garantes de la continuité des soins (observation de leur enfant, transmission d’informations entre les équipes). Pour chaque enfant, cela impose au service de limiter le nombre de soignants, de mettre en place un médecin référent et d’apporter une cohérence entre les différentes unités de soin.

Il est possible également de permettre aux parents de participer au processus de décision dans le parcours de soins de leur enfant.

Il peut être mis en place un groupe de paroles avec d’autres parents, afin de créer un soutien mutuel. Et enfin, il est important, dans la mesure du possible, de leur permettre d’avoir, auprès d’eux, leur famille ou des personnes ressources pour les accompagner dans cette épreuve.

Le soin, par excellence, qui permet de soutenir ce lien d’attachement entre les parents et leur bébé est le « peau-à-peau3 ». Il est scientifiquement prouvé que ce soin permet de réguler la température du bébé, d’ajuster son rythme cardiaque et sa respiration, de le calmer, l’apaiser et cela donne aux parents la possibilité de participer activement dans le développement de leur bébé.

En service de réanimation, la relation et la collaboration avec les parents tient une place importante. Malheureusement, l’urgence des soins à prodiguer et le risque vital étant souvent en jeu, il n’est pas toujours facile pour l’équipe soignante de trouver le temps de poser des mots sur ce qui se passe, être à l’écoute, ou parfois simplement proposer une présence rassurante. Nos gestes doivent être très précis, et demandent beaucoup de technicité et de temps. Il était souvent très frustrant de quitter mon poste après 12h d’activité intense sans avoir pris le temps de repasser voir certains parents, leur proposer un café, un temps d’écoute, ou un temps de répit en prenant le relais auprès de leur bébé malade.

Au début de ma carrière, j’appréhendais de travailler dans un service aussi difficile que la réanimation, autant pour les soins très techniques, que pour la gestion du stress et des émotions autour de questions aussi lourdes que la maladie chronique et la mort d’un nouveau- né ou d’un enfant.

Bien sûr, des situations très difficiles ponctuent le quotidien du personnel soignant, et à ceux-ci, s’ajoutent la pénibilité du travail en 12h, de nuit, parfois sans pause et le manque de personnel, toujours existant. Mais c’est aussi un service où j’ai pu rencontrer beaucoup d’humanité, de soutien et d’entre-aide. La lourdeur des pathologies fait que l’on a en charge 2 ou 3 patients et il est souvent possible de demander de l’aide à un.e. collègue pour des soins particulièrement délicats. Il y a toujours un médecin et/ou un interne présent dans le service, ce qui n’est pas toujours le cas dans les autres services de pédiatrie. Jamais je ne me suis sentie seule face à une situation que je ne pouvais pas gérer. J’apprenais beaucoup, de jours en jours, sur des gestes techniques, mais aussi sur la gestion de mes émotions, de mon temps de travail, en autonomie mais toujours soutenue et accompagnée si besoin.

De plus, l’ambiance du service était, la plupart du temps, joviale et il régnait une bonne entente. C’était un plaisir que d’aller travailler avec cette équipe compétente et rassurante.

1 Les soins de développement regroupent l’ensemble des techniques environnementales et comportementales dont le but est d’aider le développement harmonieux de l’enfant né avant terme. Avant toute chose, les soins de développement, plus qu’une technique, sont une philosophie de soins – sosprema.com
2  Le “Newborn Individualized Developmental Care and Assessment Program” (NIDCAP) ou programme néonatal individualisé d’évaluation et de soutien au développement, développé par Heidelise Als, PhD et ses collègues, est une approche globale des soins soutenant le développement, individualisés car tenant compte des objectifs du nouveau-né et de son niveau de stabilité. Le programme vise également à soutenir les familles et les professionnels de santé qui s’occupent de ces nouveau-nés – Nidcap.org
3  Selon l’OMS, le portage en peau à peau est défini par le portage d’un enfant, en position ventrale, vêtu uniquement d’une couche et d’un bonnet entre les seins de sa mère ou contre le torse du père, strictement peau contre peau.

Vous êtes bloggeur(se) ou professionnel(le) petite enfance et vous souhaitez participer à la ligne éditoriale de Crèchemploi ? Contactez-nous !

263 vues totales, 4 aujourd'hui

Mots-clefs : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial