Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

A la poursuite du bonheur … trouver sa place en crèche

21 septembre 2016

A la poursuite du bonheur … trouver sa place en crèche

Manque de places en crèches : rien ne bouge ?…

 

En 2013 déjà, Julia Vignali et l’équipe des Maternelles consacrait une partie de son émission au manque de places en crèches. Trois ans plus tard, la caisse d’allocations familiales (CAF) publie un rapport décrivant une situation inchangée : Le nombre de places en crèche reste insuffisant.
Près de 10.000 places d’accueil en crèche ont été créées entre 2014 et 2015, indique l’Observatoire national de la petite enfance dans une lettre d’information publiée le 1er septembre 2016. Ces nouvelles places portent à 429.100 le nombre total de « berceaux », en principe, disponibles. Malgré cela, le nombre de places reste insuffisant face à une demande qui augmente.

Quelques chiffres clés du rapport de la CAF :

10000 places supplémentaires en crèche créées entre 2014 et 2015 en France dont
5400 sont de nouvelles places proposées en micro crèches
Parmi les parents interrogés :
26% souhaitent s’occuper eux-mêmes de leur enfant
25% désirent le confier à un établissement d’accueil
20% désirent le confier à un(e) assistant(e) maternel(le).
68% comptaient uniquement sur un accueil extérieur à la famille et ont obtenu celui qu’ils espéraient.

 

Les femmes sont les premières victimes du manque de places en crèches

 

Les premières victimes de ce problème: les mères. Un sondage réalisé par l’équipe des maternelles en 2013 révèle que 40% des femmes qui prennent un congé parental le font de manière subie : Une situation qui peut engendrer des tensions familiales, conjugales et professionnelles.
Selon Sylvaine Giampino, présidente d’honneur de L’Association Nationale des Psychologues pour la Petite Enfance, l’insuffisance des places en crèche n’est pas un phénomène nouveau. Depuis plus de 30 ans notre Pays n’a pas réussi à réduire l’écart entre les besoins en mode d’accueil et l’offre qui est faite aux parents d’enfants de moins de 3 ans. Ses études ont prouvé que cette problématique reste pour les femmes un talon d’Achille qui fragilise leur rapport au travail.

Et vous, êtes-vous confrontés à cette problématique, que ce soit en tant que parent ou en tant que professionnel de crèche ?
Votre avis nous intéresse, partagez avec nous votre expérience.

 

Article de la Mutualité Française

Emission Les maternelles du 16 septembre 2013 

La lettre de l’Observatoire national de la petite enfance

236 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *