Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Fausses routes chez les enfants en crèche

9 octobre 2017

fausses routes

4 enfants sur 5 victimes de fausse route ont moins de trois ans.  Qu’est-ce qu’une fausse route ? Comment est-ce que cela se produit ? Comment devez-vous réagir en tant que professionnel de la Petite enfance lorsqu’elle survient ?

Comme le précise le site d’Ameli Santé : Cela arrive quand un aliment ou un liquide se trompe de chemin et passe par les voies respiratoires. Cette fausse route peut entraîner une suffocation et une toux de courte durée, mais « si le corps étranger bloque totalement le larynx ou la trachée, l’asphyxie survient ».

Il existe des fausses routes directes au moment du repas et des fausses routes indirectes à distance des repas.

Les signes sont nombreux : Grimaces, Larmes, La toux (même légère pendant ou après le repas), changement de coloration de la peau, blocage de respiration ou suffocation.

D’autres signes peuvent vous alerter comme le refus de s’alimenter ou la durée des repas augmentée, les stases alimentaires, les gargouillements dans la gorge, la voix modifiée …

Certains gestes et certaines habitudes peuvent éviter d’en arriver là.

-          Orienter le regarde de l’enfant vers l’assiette.

-          Se positionner à la même hauteur de l’enfant lorsqu’on l’aide à se nourrir.

-          Utiliser un matériel adapté : Pour le liquide, vous pouvez utiliser un verre à bec, un verre avec découpe nasale, une paille … Pour le solide, vous pouvez utiliser des couverts adaptés, une assiette avec un fond coloré afin d’attirer le regarde de l’enfant.

Il existe une liste non exhaustive d’aliments qui doivent susciter plus d’attention que d’autres lorsque l’enfant les mange : Radis, biscuits durs, biscottes, blé, riz … . Une liste plus complète est à consulter en page 15 de la présentation de l’association Rey LeRoux.

Comment réagir lorsqu’un tel accident survient ?

Devant ces signes de détresse respiratoire soudains, il est impératif d’agir rapidement. Appelez immédiatement le samu au 15 ou composez le numéro d’urgence (le 112).

Si vous avez des connaissances en gestes de premiers secours, pratiquez la manœuvre de Mofenson. Si vous n’avez pas, l’infirmière de votre crèche est la première personne à alerter. Elle saura quoi faire dans l’attente des secours.

PRIMORDIAL : NE PANIQUEZ PAS, vous risquez de perdre vos moyens et d’affoler l’enfant.

568 vues totales, 4 aujourd'hui

Mots-clefs : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *