Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Inégalités salariales au sein des crèches

10 novembre 2016

Inégalités salariales en crèche

Le 7 novembre dernier de nombreuses femmes se sont arrêtées de travailler à 16h34 et 7,5 secondes en France. Le but? Protester contre les inégalités salariales. Le collectif les Glorieuse affirme que c’est à partir de cette heure précise que les Françaises ont commencé à travailler bénévolement. Les inégalités au travail sont en effet loin d’être estompées.

Cette forme de contestation a d’abord eu lieu le 24 octobre à 14h38 en Islande. Des centaines de femmes sont sorties manifester à Reykjavík, la capitale du Pays.

Il suffit de regarder les chiffres récents pour Se rendre compte que les inégalités persistent:

- Un écart salarial moyen de 19% en moyenne : L’observatoire des inégalités de l’Insee donne le salaire mensuel net moyen des hommes, pour un poste à temps plein, à 2 389 euros en 2013, contre 1 934 euros pour les femmes, soit un écart de 455 euros.

- L’effet temps partiel crée un écart de 12,8% : L’analyse du ministère du Travail en 2015 sur la ségrégation professionnelle et écarts de salaires femmes-hommes porte à 25,7% la différence de salaire tous temps de travail confondus (temps partiels et complets) entre les femmes et les hommes.

Mesdames … ceci est alarmant ! (Une femme, à présent outrée, se cache derrière cet article. Vous l’aurez deviné!)

Qu’en est il donc des salaires au sein des crèches?

 
Les professionnels de crèches que nous avons interrogés dans le cadre de notre étude « L’observatoire des salaires » en 2015, nous affirmaient qu’il n’y avait pas de différence de salaire entre Hommes et Femmes au sein du personnel de crèche.
Par ailleurs, le pourcentage d’hommes employés en crèches reste faible.

L’observatoire des salaires est accessible ICI

428 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *