Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

La « VAE des jeunes parents » une réforme qui fâche

26 juillet 2017

VAE parents professionnels

La secrétaire d’État Marlène Schiappa souhaite que les mères qui ne travaillent pas mais qui s’occupent de leurs enfants puissent obtenir un CAP petite enfance. La « VAE des jeunes parents » crée des remous chez les professionnels de la petite enfance. Si la secrétaire d’Etat s’est défendue de vouloir « distribuer » des diplômes à toutes les mamans, les professionnels du secteur ne sont pas calmés pour autant.

Auditionnée le 20 juillet à l’Assemblée nationale par la délégation aux droits des femmes, Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, a annoncé travailler, avec le ministre de l’Education nationale, à la mise sur pied d’un « dispositif de validation des acquis de l’expérience des jeunes parents ».

L’objectif : réinsérer dans les études et le marché du travail les jeunes mamans qui ont arrêté de travailler pour élever leurs enfants. Pour préparer ce CAP par la VAE, il faut aujourd’hui justifier de 3 ans d’expérience professionnelle ou bénévole dans le secteur de la petite enfance.

Des syndicats et des associations de professionnels de la Petite enfance ont vivement réagi ces derniers jours aux propos tenus par Mme Schiappa. Certains les comparent aux propos tenus en 2008 par Xavier Darcos qui, en audition devant la commission des finances du Sénat, interrogeait l’utilité de faire passer des concours de niveau Bac +5 à des professionnels de la Petite Enfance.

Noelle Buton, présidente de la FNAPPE*, dans une interview pour le JT de France 2, a également communiqué sa crainte d’une dévalorisation des métiers de la Petite Enfance. Son avis rejoint celui de nombreux professionnels de la Petite enfance qui ne souhaitent pas que le fait de s’occuper de ses enfants soit un moyen d’accéder à une VAE. Beaucoup de professionnels restent tout de même ouverts à l’idée de rendre plus accessibles les formations à ces métiers tout en préservant la qualité de l’enseignement.

L’idée de cette réforme est encore à l’étape « projet » et est discutée avec le ministère de l’éducation nationale.

*FNAPPE : Fédération Nationale des Associations Pour la Petite Enfance.

712 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *