Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Le sexisme au sein des EAJE

8 mars 2017

journée internationale des droits de la femme

« On ne naît pas femme : on le devient. » Le Deuxième Sexe (1949)

En cette journée internationale des droits des femmes, nous avons décidé d’abordé le thème du sexisme sous les différentes formes qu’il peut prendre au sein des EAJE.

- Le sexisme au sein des équipes de professionnels
- Le sexisme au sein des programmes pédagogiques
- Le sexisme chez les parents

Qu’est-ce que le sexisme ?

Selon une définition du Centre National des Ressources Textuelles et Lexicales, le sexisme est Attitude discriminatoire adoptée à l’encontre du sexe opposé (principalement par les hommes qui s’attribuent le meilleur rôle dans le couple et la société, aux dépens des femmes reléguées au second plan, exploitées comme objet de plaisir, etc.).

Le sexisme au sein des équipes de professionnels

D’après un rapport établi par BVA, la moitié des femmes non-cadres françaises estiment avoir été freinées professionnellement en raison de leur genre, quand 3/4 d’entre elles déclarent être régulièrement confrontées au sexisme.
Les professionnels de la Petite Enfance sont majoritairement des femmes. Il est donc normal de penser que le sexisme est moindre. Une étude récente a mis en avant le concept de Slut shaming, qui est le sexisme des femmes envers les femmes. Il se présente sous la forme de dévalorisation ou d’insultes. Les résultats montrent que la femme est aussi un loup pour la femme.

Le sexisme au sein des programmes pédagogiques 

Ce thème nous fait tout d’abord penser à l’influence des industries culturelles et médiatiques, notamment le rôle des jouets. Il évoque aussi le rôle des activités non mixtes, et la place importante des sports pratiqués par les garçons.
Outre les jouets et les déguisements qui peuvent avoir un effet d’hyper sexualisation des enfants, La littérature jeunesse est un vecteur non négligeable de stéréotypes.
Les EAJE doivent être des lieux où les enfants apprennent l’égalité entre les sexes.

Le sexisme chez les parents 

Le foyer dans lequel grandi l’enfant doit aussi faire partie des lieux ou les enfants apprennent l’égalité des sexes.
À la naissance d’un enfant, une des premières réactions des parents est de chercher à savoir s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille. L’appartenance des enfants à un genre constitue une identité sociale puissante qui structure leur vie. Les très jeunes enfants passent une grande partie de leur temps à la maison avec leur famille. Les membres de leurs familles deviennent des modèles : leurs parents et frères et sœurs plus âgés. Ce sont leurs parents qui leur donnent leurs premières leçons sur le genre. Il peut s’agir de prendre des décisions en fonction du sexe de l’enfant. Accepter ou refuser d’acheter tel ou tel jouet à son enfant en fonction de son sexe en est un exemple.

378 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *