Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Qu’est-ce que la personne de référence en crèche ?

29 septembre 2014

Le professionnel de la petite enfance, une personne de référence en crèche pour le jeune enfant

En l’absence d’une mère, un jeune enfant a besoin d’une figure d’attachement, d’une personne de référence. Le degré d’attachement est déterminé par l’enfant, l’organisation de la crèche et le comportement de l’accueillant, notamment par le biais du regard porté à l’enfant.
La notion de personne de référence est différente selon les établissements d’accueil des jeunes enfants (EAJE) : privilégiée dans certaines, pluri-organisée dans d’autres ou laissée au choix de l’enfant. Mais qu’est-ce au juste qu’une personne de référence ou figure d’attachement ?

La fonction essentielle de l’attachement à l’enfant

Le biologiste autrichien Konrad Lorenz dans ses travaux de 1954 démontre que le petit humain, mammifère avant tout, est extrêmement vulnérable et reste de ce fait longtemps dépendant des adultes. Il ne peut en effet survivre, grandir et devenir mature, que grâce à l’attachement d’une mère ou à défaut d’un autre adulte « référent ».

De plus, des études menées par l’Observatoire de l’enfance démontrent que, plus que le nombre d’adultes encadrant les jeunes enfants, la qualité de l’encadrement est nécessaire à la sécurité affective et à une relation d’attachement entre l’enfant et le professionnel de la petite enfance.

La personne de référence

Une personne de référence est définie selon 3 critères principaux :

- la stabilité de l’encadrant dans la crèche : selon l’étude menée par l’Observatoire de la Petite Enfance, les enfants distinguent facilement les adultes qui sont présents, des adultes non permanents et adoptent un comportement différent selon le degré de présence des adultes. En effet, les enfants sont plus chaleureux et sollicitent davantage les personnes qu’ils rencontrent tous les jours.

- la sécurité du lien maternel : il semblerait que l’attachement d’un enfant à une personne de référence en crèche soit proportionnel à l’intensité du lien maternel.

- la qualité de l’accueil : l’attachement à l’adulte est d’autant plus facile, que la qualité de l’accueil de l’enfant est élevée et que le lien parent / référent soit établi dans un climat de confiance et de sérénité. La qualité de l’accueil est déterminée en fonction du regard respectueux que porte l’adulte à l’enfant, de sa considération et de paroles rassurantes et sécurisantes.

Source :
Métiers de la petite enfance n° 212-213 – Août / Septembre 2014

5028 vues totales, 5 aujourd'hui

Mots-clefs : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *