Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Reconversion professionnelle dans la petite enfance?

20 février 2017

Reconversion professionnelle dans la petite enfance… Pourquoi pas ?

Pour qui cela s’adresse-t-il ?

De nos jours il est récurrent d’entendre des employés de bureau vouloir avoir recours à une reconversion professionnelle ou bien des jeunes souhaitant découvrir le milieu de l’enfance, par passion ou bien par simple curiosité.
Toutes les personnes non formées initialement au domaine de la petite enfance peuvent se tourner vers un cursus adapté à leurs souhaits. Ses formations sont plus ou moins courtes ou longues selon le métier. Néanmoins, le critère des compétences acquises n’est pas le seul à entrer en compte pour travailler dans la petite enfance.
Certains critères de personnalités peuvent être attendus comme: la patience, un bon relationnel tant avec les enfants qu’avec les parents et les collègues de travail, l’écoute permanente, la réactivité devant certaines situations, le calme face au tempérament des enfants.

De plus, il est nécessaire de savoir avec quel catégorie d’enfants vous souhaitez être en contact et avec lesquels vous arrivez à être serein(e): les nourrissons, les bébés jusqu’à l’âge de 3 ans, les 4 à 6 ans. Ce choix pourra dans certains cas déterminer la formation à accomplir.

Des formations qui permettent une évolution professionnelle.

De nombreuses formations existent, nous citerons dans cette article certaines formations courantes :
Le CAP PE (certificat d’aptitude professionnelle de la petite enfance) se déroule en un ou deux ans selon les aptitudes de chacun et se valide par un examen de fin de formation et comprend des stages. Le CAP PE permet l’accès direct à certains métiers de la petite enfance mais aussi prépare à l’entrée à d’autres examens de niveau supérieure.
Il est accessible à une grande majorité de profils. Pour l’inscription, le candidat peut choisir la formation à distance, les cours au sein de centres de formations professionnels ou même de passer l’examen en candidat libre.
La validation du CAP PE permet de passer le concours d’ATSEM (l’Agent territorial spécialisé des écoles maternelles). D’autres conditions peuvent être substituées à la titularisation du CAP PE. De même, un autre concours peut être envisagé après le CAP PE, le concours d’entrée dans une école d’aide puériculture.
LE CAP PE est donc une première piste d’entrée dans le monde de la petite enfance et ouvert à tous. Il est libre à chacun de s’orienter par la suite vers une formation complémentaire qui répondra aux objectifs professionnels préalablement définis.

Pour des informations complémentaires vous pouvez consulter les liens suivants:

Les compétences et qualités d’une auxiliaire de puériculture

Les 30 questions que vous vous posez dans la petite enfance

Comment travailler dans la petite enfance ?

Sources :
Emploi publique
Onisep

2678 vues totales, 5 aujourd'hui

Mots-clefs : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *