Recherchez une information :
TwitterFacebook Google + Linkedin Viadeo

Sondage : pratiques et avenir des puéricultrices

11 avril 2014

Question marks isolated

Une enquête a été réalisée auprès des adhérents de l’Association Nationale des Puéricultrices Diplômées et des Etudiantes (ANPDE), portant sur les pratiques et l’avenir des puéricultrices.

Le questionnaire a été présenté sous la forme de 8 questions ouvertes.

Cette enquête s’est orientée sur les limites de l’exercice des puéricultrices dans le contexte national actuel.

Les principales lignes qui en résultent sont les suivantes :

- Un manque de reconnaissance pour la profession de puéricultrice, avec notamment une collaboration trop peu présente avec les médecins.

- Dans le but d’acquérir davantage de reconnaissance, les puéricultrices souhaiteraient pratiquer des activités spécifiques pour leur spécialité.

- Face à une diminution des prises en charge financières, en ce qui concerne les formations continues, il semblerait judicieux pour les puéricultrices d’être plus aidées financièrement dans leurs formations.

- Des difficultés globales en termes de moyens financiers, un manque de temps, et un manque de personnel pour l’encadrement des enfants, ont été relevés.

Quelles seraient les solutions ?

Une évolution du programme de formation semble une des meilleures solutions pour la plupart des réponses.

Les programmes concernent 6 grands thèmes, à savoir :

- L’approfondissement en management et la conduite de projets dans la formation d’infirmière puéricultrice (41) %,

- Une meilleure formation dans les soins cliniques (26%),

- Les interventions et techniques de l’infirmière puéricultrice (12%),

- Un approfondissement des connaissances dans les sciences humaines et sociales ainsi que le droit (12%),

- Un approfondissement du savoir dans les sciences biologiques et médicales (12%),

- La fonction de tutorat des étudiants ou des professionnels (3%).

Cette enquête a été une première piste de réflexion pour une évolution de la formation de puéricultrice.

Source : EM consulte , Revue N°236 – Avril 2010

436 vues totales, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *